Sea, sex and… gun

IMG_20160312_173600Ils ont joué tout le week-end. Longue balade au gré de la marée, retour de pêche, château de sable et farniente sur la plage, ils ont pris leur plein de soleil, de quoi recharger les batteries pour la semaine.

Ils avaient du sel plein la peau, des grains de sable sur les orteils les cheveux secs du trop plein d’embruns et de soleil.

Ils ont ri, joué, se sont relaxés, ressourcés avec tant d’insouciance, tant d’innocence.

Ils ont pris leur douche en regardant la mer et les étoiles, libres comme les vagues et le vent.

Mangé des grillades et de la salade à la suite d’apéro sans fin.

Ils ont regardé les kyte-surfeurs, les pêcheurs et les promeneurs.

Ils se sont dit que la vie est drôlement belle, qu’ils avaient de la chance, qu’il suffisait de si peu pour être heureux.

Les enfants ont couru tout nus, les mamans n’ont pas fait attention à leur tenue, maillot de bain et paréo, la valise du week-end était légère.

C’est le cœur tout aussi léger qu’ils sont rentrés, juste ravis d’avoir profité d’un si bon week-end, rassasiés de bon air et de sable, de douceur de vivre et de rigolades.

Ils ne savaient pas encore qu’à quelques encablures du Sénégal les balles avaient fusées, le sang avait coulé, des vies avaient été bouleversées pour rien de plus ce qu’eux avaient fait : aller à la plage.

Ils y retourneront dans leur cabanon, le cœur juste un peu plus lourd et l’idée encore un peu plus présente que ce bonheur peut bien vite basculer.

La prochaine cible est annoncée, on est clairement visés. Où, quand, comment… Tristesse sur la planète.

Le départ

20160228_112749_resizedNous ne voulions pas partir.

Ils ne voulaient pas non plus que nous partions.

Les vacances étaient pourtant finies.

Pour partager encore quelques instants, nous avons lancé un thé.

Ils ont proposé. Nous n’avons pas refusé.

1er, 2ème, 3ème, bien pratique quand la tradition permet d’étirer un peu plus le temps.

Profiter, rigoler, comme si de rien n’était, à l’ombre des grands feuillages de la maison, le cœur et la gorge tout de même un peu serrés de devoir se quitter.

Les dernières discussions ont laissé la porte ouverte à mille projets, à des promesses de retrouvailles prochaines, à de nouvelles aventures à venir.

Nous nous sommes dit au revoir un peu trop fort, histoire de se donner du courage pour retenir comme on peut les larmes, histoire de se laisser encore un petit peu plus de l’autre.

Sur la route chaotique du retour, personne n’a vraiment osé parler. Je crois que de leur côté non plus personne n’a dit mot.

Puis la vie a repris son cours.

Chacun de son côté, un petit bout de l’autre au fond du cœur.

A très bientôt donc !

20160130_152746_resized

Les dragons-dinosaures débarquent !

Toujours pas d’info sur la date du carnaval à l’école de Michoco, mais nous avons préparé un costume pour « petit I » qui fêtera aujourd’hui le carnaval dans sa garderie (mardi-gras aura lieu officiellement le mardi 9 février cette année).

Ce week-end, c’était donc atelier cousette à la maison, et comme Michoco a complètement adhéré au thème, il a bien entendu voulu lui aussi son costume !

Voilà nos tenues de dinosaure / dragon (au choix de la personne !) :

Nous avons utilisé : 1 gilet à capuche, du tissu et des chutes de différentes couleurs, une paire de ciseau, des aiguilles et une machine à coudre.

20160130_124601_resized20160130_124513_resizedNous avons simplement découpé des losanges que nous avons cousu sur toute la longueur du gilet et de la queue pour former les pics.

 

 

20160130_124611_resized20160130_124526_resized20160130_133007_resizedNous avons ensuite rembourré et refermé les losanges sur eux puis cousu et rembourré la ceinture-queue.

 

 

20160130_150748_resized20160130_152151_resizedNous avons ajouté les dents sur tout le tour de la capuche ainsi que les yeux juste au dessus.

 

 

 

Et voilà le résultat ! ça vous plait ?!

20160130_204928_resized20160130_150825_resized

20160130_152122_resized20160130_152704_resized

 

 

 

 

 

 

Pour ma part, j’adore l’idée que l’on puisse retirer la queue, rabaisser facilement la capuche, car il n’est pas toujours évident pour un enfant de moins de 2 ans de garder un déguisement sur le dos pendant plusieurs heures… Michoco lui n’a pas voulu quitter le sien de la journée !

20160130_152746_resized

D’ici à ce que la fête à l’école soit annoncée, Michoco aura peut-être l’idée de se déguiser en pirate, chevalier, magicien ou docteur (thèmes évoqués ensemble), mais on s’est bien amusé ! Et s’il veut garder ce costume de dinosaure/dragon, nous rajouterons peut-être des griffes aux pieds et aux mains pour les finitions…

20160130_152405_resizedSachant qu’il a déjà voulu customiser sa queue d’une pierre magique (dénichée à la mercerie locale grâce aux préparatifs pour notre prochaine cousette de carnaval, plus girly cette fois : thème papillon ! à suivre…)

 

Qu’avez-vous prévu comme déguisement chez vous ?

20160128_140421_resized

Petits carrés

Ma chère Marie,

Moi qui suis pleine de rondeurs dans ma vie (et sur mes hanches !), il faut que tu saches que mon cerveau est carré.

Je n’y peux rien, j’ai été fabriquée comme ça !

Il est rempli de petites cases, de petites boîtes dans lesquelles je classe, je range, j’organise, à l’image de cette mosaïque.

20160128_140421_resized

Parfois c’est embêtant pour faire rentrer un rectangle, un rond ou un triangle… sans parler des losanges ! Il faut faire de la place, ranger des petits carrés dans d’autres carrés, écarter un peu les bords. Un vrai casse-tête…

Mais c’est souvent rassurant. Chaque chose à sa place, chaque place a sa chose.

Avec le temps les murs de mes petits carrés gagnent en souplesse, sans pour autant perdre leur nature de carrés !

Tu me parles de formes et je te parle d’encéphale, il y a décidemment un truc qui ne tourne pas très rond chez moi !

 

C’était ma participation aux instantanés singuliers de février de l’atmosphérique Marie K sur le thème FORMES.

Bon mois de Février !

 

20160124_093355_resized

Pancakes

20160117_093825_resizedCette recette est juste parfaite. Elle nous vient de ma source d’inspiration culinaire préférée : mamancadeborde.com.

J’ai juste divisé les quantités de sa recette par 2 pour une dizaine de pancakes : 2 pour michoco et 8 pour moi… c’est déjà plus que bien assez !!!!!

 

Nous en préparons très régulièrement, pour le petit déj du dimanche, mais pas que… et Michoco adore mettre la main à la pâte, bien entendu !

Alors voilà… je ne vais pas vous faire mariner plus longtemps. Pour de délicieux pancakes, il vous faudra :

    • 3 œufs
    • 1 sachet de levure chimique
    • 175 g de farine
    • 2 cuillères à soupe de sucre
    • 100 ml de lait
    • 3 cuillères à soupe d’huile de tournesol
    • 1 cuillères à café rases de sel
    • un peu de beurre pour la cuisson

Battre les œufs, verser le lait, ajouter le sucre.

Puis verser au fur et à mesure la farine, la levure et le sel, en enfin l’huile en battant énergiquement.

Faire chauffer la poêle en la beurrant légèrement puis verser la pâte à pancakes à la louche.

Quand de mignonnes petites bulles remontent à la surface, les pancakes sont prêts à être retournés, poursuivre la cuisson 1 à 2 minutes et renouveler l’opération jusqu’à ce que vous ne puissiez même plus lécher le saladier !

Après plusieurs recettes testées, j’ai immédiatement adopté celle-ci, gonflés, sans être bourratifs, légers sans être trop poreux, le dosage est à mon goût parfait !

20160124_093236_resizedLa variante michoco : incorporer du cacao dans le mélange avant la cuisson

La touche canadienne : arroser de sirop d’érable (comme on n’en manque pas pour les raisons que j’évoquais ici, on ne se prive surtout pas !)

Bon appétit bien sûr !

Ici

Ici il y a des tas de sable en guise de bacs à sable,
des arrivées de pirogues qui remplace les poissonniers de supermarché,
et des sourires qui transforment le monde en or !
Bon week-end !

IMG_20160127_172447

(Les autres participations au projet 52 de Ma’ sont ici ! )

petiteyaye_passion

Hiver

A Dakar, l’hiver c’est 20 degrés minimum (allez… 19 en cas de très grand froid). Cette année, nous sommes plutôt autour des 26 degrés, nous battons donc le record de température pour un mois de janvier datant de 1947… Alors même si les chauffeurs et les gardiens sont morts de froid et sortent bonnets, mitaines et doudounes, pour moi c’est surtout la saison des fruits de la passion ! De quoi relativiser ma nostalgie de la neige et faire le plein de vitamines C même si on en a moins besoin que certains…

petiteyaye_passion

C’était ma participation au projet 52 de Ma’, tous les autres clichés sur l’hiver sont réunis ici.

J’ai posté cette photo hier sur instagram, si vous avez envie de nous suivre, ça se passe par-là (compte petite_yaye) !

ciel rose

à côté du soleil

– Pourquoi tu pleures maman ?

– Parce que je suis triste.

– Pourquoi tu es triste maman ?

– Parce que papé est parti.

– Il est parti où ?

– Il est parti au ciel…

– à côté du soleil ?

– Oui à côté du soleil.

– Je peux le rejoindre ?

– Un jour sans doute, mais pas maintenant.

– Mais je veux le voir moi !

– Moi aussi, mais on ne pourra plus le voir, on peut juste penser à lui maintenant.

– Je ne suis pas d’accord.

– Moi non plus mon ange, moi non plus, je ne suis pas d’accord…

 

Inspiré d’une bribe de conversation entre A et sa fille.

D, alias papé, appelé aussi D. le pirate par Michoco, l’anar reconverti bon gré mal gré en grand-père de toute une famille révolutionnaire s’en est allé. Putain de cancer…

 

(source image)

 

 

le fil du temps

Il a ce don des âmes pures.

Celui de retrouver le fil du temps, juste là où il s’est arrêté.

Ce fil si fin, si invisible, si fragile…

Son papa est revenu. Il ne l’a pas vraiment demandé durant son absence, il ne s’est pas étonné de ne pas le sentir penché au-dessus de son gâteau d’anniversaire, il ne l’a pas cherché au pied du sapin de Noël, n’a pas demandé à lui souhaiter bonne année. Dans les grands moments, comme dans le quotidien, il avait mis sa relation avec son papa sur pause.

« Tu aimes tes stylos ? » lui demande-t-il.

On se regarde lui et moi, sans comprendre de quoi il nous parle…

Mais si bien sûr… le stylo et sa recharge que j’ai offert à Grand choco pour son anniversaire, celui dont je vous parlais ici et avec lequel j’aurai tant aimé que Grand choco s’ouvre un peu à moi.

C’était il y a plus d’un mois.

Comme je t’envie mon enfant…

Comme j’aimerai attraper ce fil sans souffrir du temps qui m’échappe et semble urgent de rattraper avant de recommencer comme si de rien n’était…

5-diy-heart

 

L’image vient de mondiy.fr, un blog rempli de super idées déco, dont certaines que je compte bien piquer très très bientôt !!

arbre-tetine1

Au revoir tétine !

Voilà un petit moment que je ne vous donne plus de nouvelles de Michoco, mais que vous dire… qu’il est si beau, si grand, si épatant et intéressant ??!!

Ah si ! Il faut quand même que je vous raconte…

Je vous avais parlé tétine , et aussi .

Cet été j’aurai aimé qu’il laisse sa tétine chez papi chic et mamie choc, mais l’occasion ne s’est pas présentée, le moment n’était pas propice alors à la rentrée de septembre j’avais évoqué l’idée qu’il puisse donner sa tétine au Père Noël… Il m’avait dit OK, puis il était revenu quelques jours plus tard sur sa décision en m’expliquant d’un air très fâché que c’était sa tétine et qu’il l’aimait beaucoup, qu’il trouverait un autre cadeau pour le Père Noël ou d’autres tétines à donner aux petits bébés. Je n’avais pas insisté.

Noël est arrivé. Plus vite qu’un TGV. Je ne lui en ai pas reparlé car je ne le sentais vraiment pas prêt. Nous avons réalisé une jolie lettre au Père Noël pour commander un avion, un circuit de train. Bref, des jouets de grands qui ne concernent pas les bébés…

Quelques jours après : « mais maman, les tétines c’est comme les couches, c’est pour les bébés ? » « oui mon grand, en grandissant on n’en a plus besoin, d’ailleurs vois-tu des grands enfants, des papas ou des mamans avec des tétines dans la bouche ? ». D’un sourire jusqu’aux oreilles, il me répond : « Noooooon !!! », avant de remettre sa tétine dans la bouche… Ce n’était pas gagné, je n’ai toujours pas osé remettre le sujet sur la table…

De lui même la veille du spectacle de Noël de l’école (où le Père Noël a annoncé sa venue), il m’informe que demain il donnera sa tétine au Père Noël et qu’il ne faudra pas oublier de l’emmener à l’école. Complètement prise de court et paniquée, j’essaie de lui faire comprendre ce que cela implique, qu’il faut qu’il soit vraiment sûr de lui, qu’il ne pourra plus revoir le père noël pour lui demander de la lui rendre ensuite.

Il a l’air sûr de lui. Moi je suis rongée entre l’idée de le laisser aller au bout de sa décision et ce que cela implique ! Je repense à cette vidéo qui m’avait déchiré le cœur : attacher la tétine à un ballon gonflé d’hélium et le laisser s’envoler…

Pourtant c’est lui encore qui en plein spectacle revient me demander sa tétine quand le père Noël fait son apparition dans l’école.

Il court vers lui, lui donne sa tétine puis se remet dans le rang. Il a 3 ans moins 3 jours.

Quel courage ! Quel panache !

Moi je n’en mène pas large, je cours derrière la maîtresse pour qu’elle récupère quand même la tétine en douce, je saoûle j’en parle à tous les parents qui ont le malheur de se trouver dans mon périmètre, je me vois déjà me relever 30 fois dans la nuit pour gérer la disparition de la tétine et me motiver pour ne pas craquer, pire : je le vois avec son pouce dans la bouche et tous mes efforts réduits à néant… Je ne suis pas prête !!!!!

arbre-tetine1

Et bien à part les deux premiers soirs où Michoco m’a dit qu’il était vraiment triste de ne plus avoir sa tétine et où je lui ai répondu que je le trouvais vraiment courageux et que le père noël lui apporterai sûrement des cadeaux de grand, une nuit où il s’est réveillé perdu dans ses rêves en la cherchant de partout, il ne m’en a plus reparlé !

Quand je vous dis que Michoco est vraiment épatant !!!

 

ps 1 : si vous croisez Michoco, évitez quand même d’aborder le sujet avec lui !!
ps 2 : si vous croisez le Père Noël, pensez à le remercier encore de notre part…
ps  3 : un mois déjà… il est temps que je me décide à jeter définitivement la tétine, non ?! mais c’est horrible… j’y suis tant attachée !!!!

 

L’image vient de , un joli article d’une maman blogueuse qui se demandait il y a quelques années quand et comment gérer l’arrêt de la tétine en évoquant la tradition de l’arbre à tétines au Danemark. Depuis ses enfants ont bien grandi, et son blog aussi, allez y faire un tour, il est rempli de bonne humeur et de bonnes idées !