A vos fourneaux maintenant !

De beaux tissus (que je vous présentais ici), une commande toute spéciale et le père Noël qui a bien fait son job, je peux maintenant vous présenter mes cousettes secrètes :

des tabliers de cuisine en wax !
(exposés ici sur ma corde à linge à défaut de mannequins !)

20151111_144811_resized_120151111_144829_resized_1

J’en ai créé une trentaine pour mon amie qui recevait famille et amis à Noël. Les invités ont tiré au sort leur paquet cadeau et ouverts leur surprise tous en même temps, apparemment l’effet était réussi et la fin de la fête très colorée !!

Bien contente que ce petit clin d’œil m’ait permis d’être un peu avec eux le temps des fêtes ;-)

Publicités

Plaisir d’offrir

En voilà une bonne idée…

Vous faire plaisir comme ça quand j’en aurai le temps, quand j’aurai envie de vous surprendre, quand j’aurai une idée vous correspondant, quand vous vous y attendrez le moins, quand vous aurez même oublié que vous avez participé…

Juste par plaisir d’offrir !

stickers-arbre-fleurie

Le fil rouge m’a été transmis par la casa di catwoman :

Les 5 premières personnes qui commenteront cet article recevront, au courant de cette année, une surprise de ma part – quelque chose fait maison, de la cuisine maison, une carte postale, ou une autre surprise !
En tout cas rien d’acheté…
Sans avertissement, et ça arrivera quand j’en aurai envie, na !

Le hic ? Ces 5 personnes devront en contrepartie faire la même offre et répandre ainsi de la joie autour d’elles ! Il suffit de copier ce texte et de le placer sur votre blog ou sur votre Facebook, ou sur une petite annonce scotchée sur la porte de votre boulangerie ;-)

5, 4, 3, 2, 1, c’est parti les kikis !

 

L’image vient d’un vendeur de sticker si vous cherchez des idées déco pour les murs de votre maison !

Petites boîtes, jolies boîtes…

Petite je passais beaucoup de temps à fabriquer des boîtes en papier. Des petites, des grandes, des moyennes, des toutes petites, des minuscules, des géantes !

J’y déposais des secrets, mes dents de lait, des coquillages ou des cailloux précieux qui me faisaient voyager dans un monde de princesses et de trésors, des petits mots, des bijoux aussi et parfois même quelques insectes à soigner ou apprivoiser…

Puis de l’eau a coulé sous les ponts. Ces boîtes en papier ont perdu un peu de leur magie, sont devenues plus désuètes.

J’aimais toujours autant les boîtes- et je les adore toujours d’ailleurs- mais de là à en faire…

Petit à petit mes mains ont oublié.

Puis ma tête a oublié aussi.

Heureusement j’avais un petit cadeau à offrir en ce jour spécial du 11 février 2015. Un cadeau pour célébrer 5 ans. 5 ans de je ne sais pas ou plus très bien quoi d’ailleurs, mais 5 ans déjà, 5 ans seulement, 5 ans tout de même…J’avais malgré tout envie de marquer le coup, même si c’est un coup dans l’eau !

Finalement le bijoutier m’a donné une boîte toute faite et je sais que Grand Choco sera plus sensible à une boîte en tafta rouge qu’à une boîte en papier. Alors même si j’y ai mis mon cœur, l’objectif final étant de faire plaisir à la personne qui reçoit le cadeau, j’ai décidé de créer une plus grande boîte en papier qui servira de papier cadeau et contiendra THE boîte officielle et de garder la petite boîte pour y glisser un petit mot pour accompagner mon cadeau.

Je suis enchantée du résultat ! Toutes mignonnes et ultra simples à réaliser… 1 minute montre en main !

Je partage donc avec vous mes réalisations…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

ça vous plaît ?! J’ai choisi un papier cadeau uni vert et un joli papier cadeau à motif. La palette des possibles est illimitée tant par les coloris que par le rendu final de la boîte. Avec du papier origami ou canson le résultat est encore différent.

A titre indicatif :
. pour une boite de 7,5 cm côté, je suis partie d’un carré de papier de 21 cm de côté
. pour une boite de 5,5 cm de côté, je suis partie d’un carré de papier de 15 cm de côté

Pour que les 2 demi-boîtes s’imbriquent bien, petite astuce, j’augmente la taille du carré de départ de quelques millimètres pour le couvercle (5mm suffisent amplement).

Une petite idée originale pour glisser un mot, une friandise ou un cadeau à votre Valentin(e) en ce mois de février, vous faire ou faire plaisir ou encore réaliser un atelier créatif avec vos princesses et vos pirates !

Pour ma part, j’ai bien envie de créer des petites boîtes à partir des dessins réalisés par Michoco, et de lui en faire décorer d’autres avec des gommettes, des plumes et des collages de tissus. Pour les techniques de pliage avec lui, et même si c’est ultra simple, il faudra que je sois encore un peu patiente je crois… Mais je vais m’entraîner moi-même pour être au top le jour venu, pourquoi pas avec des tissus africains pour l’habillage… à suivre !

Voici un tuto vidéo vraiment très facile et explicite trouvé sur internet (ne prenez pas peur c’est écrit en langue étrangère mais il n’y a pas de son, allez, allez, cliquez sur play !!).

Bien entendu il existe des milliers de tutoriels, des milliers de modèles pour fabriquer de jolies boîtes. Partant de loin, j’ai réalisé le niveau 1 de la boîte en origami… ça fera sûrement bien rire certain(e)s -très doué(e)s, mais trop modestes pour se reconnaître ou se manifester. Il est aussi possible de créer des boîtes cubiques, rectangulaires, en forme d’étoile, avec un couvercle qui s’ouvre en pétales de fleur, des boîtes gigognes, des boîtes à bijoux (ça c’est quand vous atteignez le niveau 568393 !), etc, etc, etc !

Tout dépend de votre niveau de patience, des papiers que vous avez sous la main et du temps que vous pouvez/avez envie d’y consacrer…

overdose de sirop d’érable

sirop-derable-contenant-feuille-derableChers amis Canadiens,

Vous êtes salariés, volontaires, stagiaires, vous travaillez pour une société privée ou pour un organisme public, pour un ministère ou l’ambassade du Canada. On programme, on échange par email, par Skype, et puis voilà qu’un jour vous débarquez au Sénégal, vous venez pour quelques jours ou plusieurs mois.

Je ne travaille que rarement avec des Français, mais m’occuper des Canadiens ça fait un peu le lien entre l’Afrique et l’Occident. Je connais le Sénégal mieux que vous et c’est pratique ; je comprends vos contraintes, vos attentes mieux qu’eux et c’est important. Alors je me rends utile…

Vous êtes toujours souriants, enthousiastes. Quand on est canadiens tout est un peu plus « amazing » que lorsque l’on est un cynique français lambda, et en arrivant ou avant de repartir, vous m’offrez… du sirop d’érable.

A la base je n’ai rien contre les cadeaux d’arrivée ou de départ, c’est une attention vraiment adorable et très appréciée. Je n’ai rien non plus contre le sirop d’érable. Au contraire même, son goût est assez agréable !

Mais j’en mets dans mes yaourts, les compotes de michoco, sur les crêpes, les salades de fruits, les glaces, dans les gâteaux, même sur mes grillades, et je n’arrive plus à écouler mon stock… Je n’arrive même plus à ranger mon stock de petites bouteilles de sirop d’érable qui prennent encore plus de place quand vous voulez forcer le trait en m’apportant une bouteille en forme de feuille d’érable (9 fois sur 10 !)…

Même Michoco me dit : « siwo dababe maman ? »

N’y-aurait-il pas un autre produit typique canadien que vous pourriez m’offrir ? Des bonbons ou une liqueur aux « bleuets »? De la terrine de bison ? La « Tuque » ou la chemise de bucheron ne sont pas vraiment adéquates sous mes tropiques, j’en conviens, mais un petit artisanat autochtone irait parfaitement au milieu de mes masques et statuettes africaines…

Sinon ramenez-moi du fromage et du vin, je serai ravie !!!

 

J’ai eu la flemme de photographier ma collection de bouteilles de sirop d’érable… La photo vient d’ici, ça peut toujours servir si le cœur vous en dit d’ « acheter Québec » !

Merci Père Noël :)

Je me disais bien que ça vaudrait la peine un jour de continuer à croire au Père Noël…

Pour Noël, et malgré mes harcèlements hystériques insistances bienveillantes mais fermes et répétées et ce depuis début décembre auprès de Grand Choco pour qu’il pense à me préparer un petit cadeau de Noël, rien, nada…

Je lui ai bien expliqué et réexpliqué le concept, que ce n’était pas la peine de dépenser une fortune, qu’une petite surprise suffisait ; je lui ai rappelé le plaisir qu’il a à chaque fois à ouvrir les cadeaux que je lui fais, lui qui ne reçoit jamais de cadeaux de la part de personne ; je lui ai raconté nos Noëls précédents, ceux de mon enfance, celui qu’on a passé avec ma famille ; je l’ai impliqué dans la préparation des cadeaux pour Michoco, mais ça n’a pas dû suffire puisque le jour J au moment de déballer les cadeaux il n’avait rien à m’offrir…

Encore cette histoire de culture, il faut croire, mais ça me sort par les yeux et par les trous de nez car quand on a un(e) chéri(e) d’une autre culture on essaie de faire des efforts pour lui faire plaisir au moins une fois dans l’année (bon allez… trois avec mon anniversaire et la Saint-Valentin ;-)

Heureusement j’avais réussi à transmettre au Père Noël mon adresse sénégalaise et un petit lutin (ou plutôt un couple de vieux lutins, grands-parents d’un petit lutin qui est dans la même classe que Michoco !!) était venu m’apporter des petits paquets pour mettre sous le sapin : un de mes parents, un de ma soeurette chérie d’amour (dont je vous reparle bientôt) et un fait de moi-même à moi-même !

C’est un peu triste de penser à préparer des petites surprises pour tout le monde et qu’on ne pense pas à vous, alors que vous êtes un peu seule au monde, au fin fond du bout du monde… Bref, je suis un peu habituée à la chose donc je ne me suis pas laissée trop envahir par ce malheureux oubli. Michoco était tellement aux anges avec sa draisienne et ses duplo que c’était vite oublié.

Grand Choco a reçu de super cadeaux : des cravates des Galerie Lafayette. Il était content car c’est le top du top dans l’esprit sénégalais de s’habiller aux Galeries Lafayette de Paris ! ça va donc lui permettre de crâner auprès de ses confrères qui lui demandent souvent si ses costumes viennent des Galerie Lafayette, maintenant il pourra montrer la preuve par l’étiquette de ses cravates !!!

Donc oui il avait un cadeau pour moi, mais il était dans une valise, il l’avait oublié, et il me le donnerait plus tard.

De demain en demain, presque un mois après, mon cadeau, finalement, et après des relances quotidiennes et de plus en plus insistantes est enfin arrivé !

Il a été oublié dans une valise, laissé au fin fond du bout du monde, ramené dans une voiture fantôme qui avait volé les bagages, puis qui est retournée au fin fond du bout du monde avec le cadeau retrouvé, retour à la case départ… je n’ai pas eu droit aux extraterrestres ou enchantements mystiques autour de mon cadeau pour qu’il ne me parvienne jamais…

Mais sans vouloir passer pour une quiche, je soupçonne tout de même Grand Choco d’être allé acheter mon cadeau hier…

cadeau de grand chocoJe suis bonne joueuse puisqu’au final petite victoire : j’ai reçu mon cadeau !

Dommage qu’il n’est pas plus souvent l’idée de me faire des cadeaux, il choisit super bien !

Bonne taille, bon modèle, bonne couleur, rien à redire, si ce n’est le délai de livraison…

Une petite robe Mango (dans laquelle je me suis étonnée moi-même à rentrer dedans comme un gant car habituellement je ressors de ce magasin complètement déprimée…) et un pendentif cœur en or et diamant adorable et surtout pas trop bling bling comme raffolent certaines sénégalaises qui aurait pu très mal le conseiller.

20/20 !

Pour le taquiner (et me rassurer car ça m’aurait un peu fait flipper de me balader avec un vrai diamant de cette taille autour du cou !), je lui ai demandé si c’était un vrai diamant. Pas d’inquiétude, il m’a confirmé avec la juste dose d’humour qu’il s’agit bien d’un « vrai faux » diamant !

Et en plus il était tout excité de me l’offrir et super content de voir qu’il a réussi à me faire plaisir ! Peut-être le début du commencement d’une étincelle de déclic… (l’espoir fait vivre !)

Si vous croisez Grand Choco, dites-lui que pour nos 5 ans (qui tombent autour de la Saint-Valentin) je voudrais une bague, une journée avec lui au spa, une semaine de vacances sur une île paradisiaque rien que nous deux + une semaine de vacances à trois, et dîtes-lui aussi qu’il me doit toujours : un lit en cadeau des mes anniversaires 2012, 2013 et 2014, une vingtaine de bouquets de fleurs juste pour le plaisir et un bijou promis à l’occasion de la naissance de Michoco il y a deux ans, plus des surprises pour tous les Noëls ratés bien sûr et j’allais oublié… trois jolis boubous pour les Tabaski 2012, 13 et 14…

Peut-être que pour tout ça il vaut mieux que je m’adresse directement au Père Noël, non ?!

 

un bébé sous le sapin

20121224_221135

 

En 2012 j’ai déposé sous le sapin le plus extraordinaire des cadeaux que la vie peut vous faire…

24 décembre (2012).

18 heures.

J’attends dans ma chambre à la maternité que Grand choco vienne nous chercher. Après 3 jours à la clinique, le gynécologue me demande le matin : « vous rentrez passer Noël à la maison ce soir ? » Je réponds « oui ! » un large sourire aux lèvres et il signe le bon de sortie en me souhaitant joyeux Noël.

Valise bouclée, Michoco attaché dans son cosy. Un cosy énorme, pour un bébé si petit ! Nous quittons finalement la clinique à 19 heures avec le coucher du soleil. Nous remontons la corniche qui longe l’océan sous les lumières de Noël.

Elle m’avait dit « si vous voulez venir, vous êtes les bienvenus, mais on comprendrait très bien que vous ne veniez pas ! ». J’avais répondu « oui, on verra ! »

A peine arrivés à la maison, je l’appelle : « On arrive ! » Nous repartons pour réveillonner chez des amis ! « Quoi, mais… euh… ok ! super ! » Oui c’était un peu fou, mais ce réveillon nous l’avions programmé de longue date et j’en avais envie. Avec le recul je crois que j’étais surtout encore bien shootée aux hormones de l’accouchement !!

Je pose mon petit ange tout neuf sous un sapin scintillant, avec les cadeaux que l’on a prévu de s’offrir.

Il y passe toute la soirée, sans dire un mot. Quatre adultes tous plus fraîchement parents les uns que les autres venant se pencher régulièrement sur son berceau. Attendris, ébahis, heureux, inquiets (« c’est normal qu’il ne se réveille pas ? ben c’est un bébé, les bébés ça dort, non ? »), ahuris et très naïfs encore !

Nous avons bien mangé, j’ai oublié quoi mais je me rappelle que c’était bon et que l’on n’avait pas pu tout finir. Nous avons bien discuté, j’ai oublié de quoi mais je me rappelle que l’ambiance était joyeuse et très calme à la fois. Michoco a dormi toute la soirée. Il n’y avait pas mille cadeaux, juste une pensée pour chacun, et un bébé sous le sapin ! Je me rappelle que j’étais heureuse et que le bébé sous le sapin s’est réveillé pour téter à minuit juste avant de rentrer et pile à l’heure où l’humanité célèbre chaque année depuis deux millénaires l’arrivée d’un autre bébé…

Voilà son premier Noël ! Je ne sais pas si j’avais encore bien réalisé que c’était mon bébé ! Puis nous sommes rentrés pour passer notre première nuit à la maison, pour commencer notre nouvelle vie…

un cadeau tout frais

Grand choco revient de France.

Une semaine où j’ai pu profiter pour le charger comme un bourricot lui demander gentiment de me transporter quelques colis…

Le but : rentabiliser le moindre gramme de ses 2 fois 23 kg de bagages autorisés dans l’avion !

A l’aller :

tu as besoin d’un manteau pour te rendre en France fin novembre, tu es sûr ? Non, prends ce pull plutôt (sous-entendu : il pèse 200 gr, l’autre en fait 700 !) Un slip et une chemise ça suffit pour 7 jours, non ?!

Pendant son séjour :

tu as récupéré le colis Z9775uf97b au relais colis ? Passe à la poste prendre le 67YHG986 car tu as râté le facteur ! Et n’oublie pas d’aller chez mon logisticien préféré (en la personne d’un ami très cher à mon cœur que je remercie ici, il se reconnaîtra !)…
Et au fait… pense à enlever les cartons d’emballage, ça fait du poids et de l’emballage pour rien !

Résultat des courses : tout est arrivé à bon port, le père noël n’a plus qu’à venir faire son job, et j’ai pu me refaire un petit stock de floraline (introuvable ici) ! Je n’ai pas réussi à voir si grand choco avait pensé à me ramener un cadeau, mais bien emballé dans un sachet doublement scotché ses cadeaux pour Noël et son anniversaire ont bien fait le voyage clandestinement, ouf !

Ce à quoi je n’avais pas du tout pensé… c’est qu’au milieu de ses valises, il me rammènerait un peu de fraîcheur d’Europe. Des vêtements froids, des cartons froids, des chaussures froides, des sachets plastiques froids, des fermetures éclair froides. Tout était frais et ça a suffit pour me faire voyager ! Quelques secondes et bien assez pour recharger mes batteries…

Je sais que vous qui êtes en Europe, ça ne vous émeut pas tellement, ça vous énerve peut-être même un peu tout ce froid, mais ici, je ne l’avais pas commandé, et je l’ai reçu comme un cadeau ! Un cadeau de la vie !

Parmi tous les cadeaux, les plus belles surprises sont celles auxquelles on ne s’attend pas, de petits riens gratuits et inestimables à la fois…