Pancakes

20160117_093825_resizedCette recette est juste parfaite. Elle nous vient de ma source d’inspiration culinaire préférée : mamancadeborde.com.

J’ai juste divisé les quantités de sa recette par 2 pour une dizaine de pancakes : 2 pour michoco et 8 pour moi… c’est déjà plus que bien assez !!!!!

 

Nous en préparons très régulièrement, pour le petit déj du dimanche, mais pas que… et Michoco adore mettre la main à la pâte, bien entendu !

Alors voilà… je ne vais pas vous faire mariner plus longtemps. Pour de délicieux pancakes, il vous faudra :

    • 3 œufs
    • 1 sachet de levure chimique
    • 175 g de farine
    • 2 cuillères à soupe de sucre
    • 100 ml de lait
    • 3 cuillères à soupe d’huile de tournesol
    • 1 cuillères à café rases de sel
    • un peu de beurre pour la cuisson

Battre les œufs, verser le lait, ajouter le sucre.

Puis verser au fur et à mesure la farine, la levure et le sel, en enfin l’huile en battant énergiquement.

Faire chauffer la poêle en la beurrant légèrement puis verser la pâte à pancakes à la louche.

Quand de mignonnes petites bulles remontent à la surface, les pancakes sont prêts à être retournés, poursuivre la cuisson 1 à 2 minutes et renouveler l’opération jusqu’à ce que vous ne puissiez même plus lécher le saladier !

Après plusieurs recettes testées, j’ai immédiatement adopté celle-ci, gonflés, sans être bourratifs, légers sans être trop poreux, le dosage est à mon goût parfait !

20160124_093236_resizedLa variante michoco : incorporer du cacao dans le mélange avant la cuisson

La touche canadienne : arroser de sirop d’érable (comme on n’en manque pas pour les raisons que j’évoquais ici, on ne se prive surtout pas !)

Bon appétit bien sûr !

One-Pot-Pasta

Sur une inspiration de maman ça déborde qui met toujours plein d’astuces et de magie dans sa cuisine, je me suis lancée dans la réalisation d’un « One-Pot’Pasta » ! (son blog est , sa recette : ici !)

Je pense que vous aurez compris le concept : on met tout dans la marmite, on attend (en remuant de temps en temps), et on mange !

Les avantages : rapide à préparer, moins de vaisselle à la fin et pas de multiplication des préparations. Si en plus c’est délicieux, c’est que du bonheur !

Pour faire un « One-Pot’Pasta », il faut donc être un peu magicien… Dans votre marmite vous mettez ce qui vous fait envie / ce que vous avez sous la main !

IMG_20150619_092536Le mien était composé de :

. 500gr de penne au blé complet
. 1 courgette
. 1 aubergine
. une vingtaine de tomates cerises
. des oignons nouveaux
. un oignon rouge
. un verre de coriandre ciselée
. 2 cubes de bouillon maggi
. 1 litre d’eau

 

J’ai détaillé les légumes, émincé les oignons, versé tous les ingrédients, les pâtes et l’eau dans un grand faitout et laissé mijoter à couvert pendant 15 minutes en remuant de temps en temps. Plus simple tu meurs…

IMG_20150618_222756Comme l’avez bien conseillé Maman ça déborde, il vaut mieux rajouter de l’eau en cours de route que devoir égoutter à la fin. Même si ça vous paraît peu, suivez les quantités indiquées ! Les pâtes au blé complet, penne de surcroît étant plus épaisses et longues à cuire que des spaghettis, j’ai ajouté un peu moins d’un demi litre d’eau bouillante en milieu de cuisson (bouillante pour ne pas couper la cuisson) et fait cuire environ 15 minutes supplémentaires, tout dépend de vos pâtes et dans tous les cas pensez à remuer régulièrement pour que votre recette n’attache pas au fond !

 

Le résultat :

Très différent d’un plat de pâte classique ! Pour vous donner un exemple, c’est aussi différent qu’un riz basmati agrémenté d’une sauce et un risotto !

Je ne suis pas très fan des bouillons de cube habituellement, mais pour cette recette on pourrait vite avoir l’impression que c’est fade sans ajout des cubes puisque les légumes sont justes bouillis. Pour les plus courageux (ou les plus réfractaires aux additifs), la bonne idée pourrait être d’utiliser son propre bouillon bien relevé à la place de l’eau + cubes.

Texture très fondante, goût parfait, un vrai régal !

Je suis sûre que ça va vous donner des envies pour ce week-end… Bon appétit :-)

(je rajouterai la photo du plat final dans l’après-midi, j’ai oublié de prendre mon plat d’hier soir en photo, mais il en reste !)

mon petit ice-shake minute à la banane

Vous qui me lisez sous d’autres latitudes avez probablement plus envie d’un chocolat ou d’un vin chaud, mais je me souviens que je m’en faisais à New York en plein hiver, alors pourquoi pas vous ?!

Je me lance…

Parfois ici j’ai une banane qui mûrit dangereusement, d’autre fois un petit creux à caler, besoin d’un petit déj sur-vitaminé, simplement envie de changer un peu des compotes et salades de fruits pour Michoco, pas envie de croquer dans un fruit, ou rien dans le frigo pour proposer à un invité surprise un dessert original…

Ici, le lait n’est pas vraiment notre ami :-(

Les milk-shakes et autres smoothies ne font donc pas partie de notre quotidien, mais voici une idée toute simple, ultra-rapide et plus light pour se faire tout de même plaisir…

shake banane glaçonPour un Ice-Shake :

. une banane (qui peut être remplacée par d’autres fruits un peu consistant, et pourquoi pas un mix de plusieurs fruits ?!)

. 4 ou 5 glaçons

. un bon mixeur

La recette, vous l’aurez compris je pense : mettre morceaux de fruits et glaçons dans le mixeur et appuyer sur le bouton !

Attention… évitez de le faire pendant la sieste de votre bambin s’il a le sommeil un peu léger car c’est carrément légèrement bruyant de mixer des glaçons !

Vous pouvez bien entendu ajouter sucre, cannelle, miel, sirop d’érable (hihi !), morceaux de fruits, chocolat fondu ou tout ce qui vous passera par la tête ou sous la main, mais je ne garantis plus le côté light de la recette !

Moi je le déguste nature, pas d’apport supplémentaire de calories, mais un côté gourmand et mousseux apporté grâce à l’émulsion des glaçons.

Fait en moins d’une minute, à déguster dans la minute !

Ma petite touche déco : un petit cœur découpée dans la peau de la banane et piquée avec un cure-dent. ça a beaucoup plu à Michoco… Quel romanique ce Michoco ;-)

Cookies banane flocons d’avoine


 

En cette période de fête, beurre, chocolat, farine, œufs, les recettes de sablés de Noël et autres gourmandises dégoulinent sur la toile !
Moi je me suis trouvée avec une autre problématique la semaine passée : Michoco, grand mangeur de banane de son Etat, ne veut plus en manger depuis que j’achète mes bananes locales bio… Je me casse la tête pour sa santé et c’est comme ça qu’il me remercie !!!
Ma capacité à manger 3 bananes par jour étant épuisée et mon régime de banane commençant à être plus que mûrissant… je me suis dis pourquoi pas un gâteau à la banane ?

J’utilise régulièrement, mais je suis obligée de manger la moitié du gâteau (au moins) à moi toute seule… Plusieurs blogs proposent une recette rapide et simplissime :

des cookies bananes / flocons d’avoine

Ingrédients
(pour une douzaine de cookies)
. 2 bananes
. 85 grammes de flocons d’avoine
. pépites de chocolat, raisins secs, noix ou autres gourmandises selon votre humeur et vos placards !

Préparation
1. Ecraser les bananes pour obtenir une purée homogène
2. Ajouter les flocons d’avoine ainsi que les gourmandises et bien mélanger
3. Former des boules (pour ma part j’ai fait des boules de la taille d’un pruneau environ) à déposer une une feuille de papier sulfurisé (vous pouvez écraser un peu vos boules avec le dos de la cuillère si vous souhaitez une forme finale très plate)
4. Faire cuire à 180° pendant 15 minutes environ
5. Déguster et/ou conserver dans une boîte hermétique (maximum 3 jours)

Petit bilan
Michoco n’a pas aimé :-( Dommage car c’est un super petit goûter pour l’école… Ou à emporter là où tu n’as pas envie que ton enfant réduise en miettes son goûter… Je retenterai donc l’expérience une prochaine fois. Pour ma part, j’ai beaucoup apprécié. ça ne vaut pas un cookie  dégoulinant de beurre, bien entendu… mais c’est un bon petit encas pour caler une petite faim ou accompagner une tasse de thé. Cette recette ne nécessite pas des tonnes d’ingrédients et permet d’utiliser les bananes qui mûrissent un peu trop vite. Je n’irai pas jusqu’à dire que c’est une recette « light », mais ce ne sont que de bonnes calories et ces cookies sont pleins de vitamines !

Alors à vos fourneaux ;-)

cookie_banane_avoine_petiteyaye

Recette vue sur sur clementinecuisine (ici) et sur Tentation de gourmandise () (entre autre car elle a déjà fait le tour d’internet visiblement cette recette !)

 

Mon risotto aux légumes râpés

20141019_094128_resizedLes sénégalais sont nombreux à considérer que s’ils ne mangent pas de riz, ils n’ont pas pris leur repas… Le riz c’est minimum une fois par jour et à toutes les sauces ! J’en ai fait rire plus d’un ici en expliquant qu’en France un paquet d’un kilo de riz pouvait durer plus d’un an dans ma cuisine, eux qui achètent leur riz par sac de 50 kilos !! Je ne vais pas vous présenter une recette sénégalaise, très épicée, très huilée, assaisonnée à souhait, pas vraiment recommandée pour une alimentation saine des bébés (même si Michoco adore, et moi aussi !)…

Pour ma modeste contribution aux [rendez-vous des bébés gourmands #3 : le ri(z)kiki] organisés ici par le blog gourmand de Bergamote Family, je vous présente mon risotto aux légumes râpés qu’on prépare environ une fois par semaine chez nous !

 


RISOTTO AUX LEGUMES RAPES


 

pour 3/4 personnes – préparation 45 minutes

  • 1 grand verre de riz arborio
  • une courgette, une aubergine, un morceau de courge, un navet, deux carottes : c’est au choix ! (pour cette recette une courgette et deux carottes, pour la vôtre : à vous de jouer selon vos goûts et la quantité de légumes souhaitée dans votre plat)
  • un oignon
  • une gousse d’ail
  • une bonne rasade d’huile d’olive
  • 2 litres de bouillon
  • parmesan/gruyère/noix de beurre/crème (bref un peu de gras)

20141019_085529_resized1. Emincer finement un oignon, écraser une gousse d’ail et les faire revenir dans un poêle où vous aurez fait chauffer de l’huile d’olive.

 

 

20141019_085859_resized2. A feu doux, ajouter le riz arborio (spécialement adapté à la recette du risotto) et remuer jusqu’à ce que le riz soit « nacré » (prenne une couleur translucide).

 

 

20141019_090209_resized3. A feu moyen, mouiller le riz avec le bouillon (de préférence chaud pour ne pas « casser » la cuisson) louche par louche et en remuant régulièrement et sans laisser le fond attacher.

 

 

20141019_085155_resized4. Après 20-25 minutes de cuisson, ajouter les légumes que vous aurez préalablement râpé avec le coté épais de la râpe.

 

 

20141019_092419_resized5. Continuer à remuer régulièrement, ajouter du bouillon si nécessaire (jusqu’à cuisson parfaite des légumes et du riz, et évaporation du bouillon).

 

 

20141019_093957_resized6. En fin de cuisson, ajouter « du gras laitier » pour créer du liant au fondant ! Parmesan idéalement, qui peut être remplacé par du gruyère, une bonne noisette de beurre ou un peu de crème (ici on fait moitié beurre, moitié gruyère).

 

20141019_094128_resized7. Ajouter les épices (muscade, coriandre… selon les légumes associés), mais penser à réserver les portions pour bébé avant de saler et poivrer.

 

 

Mes astuces :

. La veille ou le jour-même je prépare une soupe avec beaucoup d’eau ce qui me permet de mettre de coté du bon bouillon pour mon risotto !

. Râper les légumes avec le côté épais la râpe permet d’introduire les morceaux en douceur pour bébé, de faire passer la pilulle pour les plus grands qui ont du mal avec les légumes…… Cela rajoute vraiment du goût au risotto et le rend fondant, conserve toutes les vitamines des légumes et évite double vaisselle ! bref, ici on adore cette astuce…

. Vous pouvez également ajouter des portions de protéines déjà cuites ou à faire cuire dans le bouillon avec le risotto (temps à calculer en fonction) : poisson, poulet, foie, crevette, jambon…

Nos associations préférées :

pour les râpés : navet/carotte (ça passe super bien !), courgette/carotte, courge

pour les autres : aubergine/tomate (on enlève la peau des tomates), brocolis, chou romanesco, champignon, épinards, petits pois

 

Bon appétit !

20141019_092105_resizedps : pendant ce temps, Michoco a réorganisé ma boîte à épices dans… le bac à vaisselle !

Granitez votre été !

L’été touche à sa fin… mais je table sur un merveilleux été indien pour toute la planète. Oui, vous le ne saviez peut-être pas, mais je suis météorologue à mes heures perdues !! Alors comme le veut l’adage « mieux vaut tard que jamais »… voici ma modeste contribution aux [rendez-vous des bébés gourmands #1 : recettes d’été] organisés ici par le blog gourmand de Bergamote Family !

 


Granité melon/pastèque de 1 à 122 ans et 164 jours voir plus !


 

C’est une petite idée toute simple pour recycler au choix :

. ce melon dont vous rêviez mais qui une fois ouvert s’avère sans saveur et que vous hésitez à jeter directement au fond d’une poubelle de votre bac de compost
. la moitié de l’énorme pastèque sur laquelle vous aviez craqué, mais là, la pastèque, vous n’en pouvez plus !
. ce melon jaune qui traîne au fond de votre frigo (vous n’aimez pas le melon jaune, mais il y a en a pourtant bien un qui traîne au fond de votre frigo…)

20140827_132626

Pour réaliser cette recette, il vous faut :

. un fruit gorgé d’eau (melon, pastèque, melon jaune…)
. un peu de sucré (personnellement je mets du miel, ça donne vraiment un goût super à la recette, mais je suis sûre que ça doit être bon avec du sucre, du sirop d’agave ou autre)
. en option : quelques feuilles de menthe, basilic, sauge, etc. selon vos envies (et surtout selon de ce que vous avez sous la main !)
. une fourchette (si vous n’avez pas de fourchette chez vous, j’en suis désolée, mais cette recette n’est pas pour vous !)

 

Maintenant que vous êtes prêt(e)s, vous pouvez :

  • Découper votre fruit en gros cubes,
  • Retirer les pépins si nécessaire
  • Mixez les cubes avec le miel et les aromates (là c’est selon vos goûts et vos envies !),
  • Verser votre « soupe » dans un ou plusieurs plats assez grands pour que le liquide fasse une épaisseur de 2 centimètres maximum (ça aidera à la formation de votre granité),
  • Placez au congélateur,
  • Après 2-3 heures de congélation, grattez votre soupe congelée avec une fourchette pour obtenir le granité, renouvelez l’opération quelques heures plus tard (pas la peine non plus de vous réveiller en pleine nuit pour gratter le granité, hein ?!)
  • Réserver dans n’importe quelle boîte plus pratique pour vous car votre granité a pris et ne bougera plus (sauf si vous devez supporter en permanence des coupures d’électricité et autres délestages intempestifs qui mettent en péril tous les ingrédients présents dans votre congélateur. La fonte du granité est d’ailleurs un très bon indicateur de rupture de la chaîne du froid, ggggrrrrrr…).
  • Dressez juste au moment de servir.

Rafraîchissement garanti pour toute la famille !

 nb : en plus d’être un dessert light, bon et original, c’est aussi, et en toute saison, un remède radical en cas de poussée dentaire de vos bébés ;-)