Feuilles d’automne

Ma chère Marie,

Cet instantané singulier, comme les autres, je te l’envoie sous forme de lettre.

Tu voulais que l’on réfléchisse sur le thème des feuilles d’automne et j’ai bien rigolé…

Après les chats qui sont très mal vus au Sénégal, mon ciel si bleu qui me semblait alors si gris à l’époque, voilà que tu me parles d’une saison qui n’existe pas ici !

Nous avons 4 mois d’été que l’on appelle d’ailleurs « hivernage » et 8 de printemps mais pas un seul jour d’automne au compteur… Les feuilles ne dorent pas au soleil de l’été indien, elles brûlent terrassées par la chaleur. Elles ne rougissent pas aux premiers frémissements de l’automne et ne font pas virevolter leurs roux reflets.

Mais je n’allais pas renoncer pour si peu… (ça je n’ai pas besoin de l’écrire, tu me connais déjà !)

Je me mettais à rêver d’histoires d’enfants qui transforment les feuilles en drapeaux de châteaux forts, à inventer les aventures d’une feuille de manguier qui voulait changer de couleur, et puis l’idée m’est venue, tout simplement : ouvrir les portes que l’on se ferme tout seul, créer ses propres opportunités, tracer son chemin sans attendre des autres ou s’appesantir sur son sort. J’allais créer mon propre automne ! Chez moi !

Il nous restait une grande feuille de papier. Michoco avait envie de dessiner, Grand choco semblait disposé à participer, « on va faire un arbre ! » ai-je lancé à la cantonade.

Parce que les feuilles d’automne pour moi ce sont les promenades du week-end en famille, ce sont des bouquets de feuilles, des collages dans des herbiers tous ensemble autour d’une grande table de cuisine en attendant que les châtaignes grillent au four.

Nous avons dessiné, peint, rigolé, discuté, nous avons créé. En famille.

Essayant de se respecter, de respecter les envies et les choix des uns, les façons de faire et de voir des autres.

Et voici nos feuilles d’automne !

IMG_20151017_134643

Très imparfaites et plus belles que si je les avais dessinées seules, plus belles que si je ne les avais peintes qu’avec Michoco, aujourd’hui j’ai vécu pleinement ce pour quoi je me bats depuis des mois : à six mains, c’est encore mieux !

Je n’ai pas pleuré sur mon sort, sur ce moment si rare qui doit être somme toute si banal pour une famille « lambda », j’ai juste profité de l’instant comme il se présentait, même s’il restera trop rare à mon goût.

Aussi beau qu’une balade en forêt, aussi coloré que dans mes souvenirs d’herbiers, mais en mieux encore !

Fière d’avoir pris les devant, d’avoir entraîné ma famille dans mon chemin d’automne, j’ai improvisé un « bienvenue dans notre maison ! » et accroché notre arbre (une fresque de 2m x 1m) dans l’entrée de notre maison, pour que chacun puisse se nourrir, en entrant chez nous, de la chaleur qui s’est dégagée de ce moment singulier !

Voilà Marie, pour du singulier, avec moi tu es servie à chaque fois je crois.

Je t’embrasse de si loin et pourtant de si près et finis cette lettre en souriant à l’idée d’être un de tes petits rayons de soleil de la journée :-)

Publicités

son circuit automobile

Nous n’avions pas de tapis pour jouer aux petites voitures.

ça ne nous a jamais empêché de nous amuser, inventant mille parkings autour de parcours et de courses improvisés !

Il faut dire que l’on se fait tellement remarquer à l’aéroport au moment de chaque transhumance vers l’hémisphère sud avec nos 52 valises pesées au gramme près, qu’on aurait eu l’air fins à l’embarquement avec un rouleau de moquette sous le bras…

Peu importe… nous avons désormais notre propre circuit automobile !

Une feuille grand format, une heure à tuer, l’imagination débordante de Michoco, et mon talent artistique hors du commun (remarquez, à force de m’entraîner, et sans vouloir me lancer des fleurs, je trouve que je fais vraiment bien les bulldozers et les pelles-mécaniques !!).

Michoco a participé en traçant les premières routes mais il s’est vite transformé en dictateur autoritaire conducteur de travaux affirmé pour que maman mette en forme une ville à la hauteur de son imagination :

IMG_20151009_193149

. des parkings, plusieurs parce que c’est « pratique » pour se garer,
. un chantier avec un tas de sable (« tu sais maman, on a toujours besoin de sable sur un chantier »), un bulldozer, un camion-benne et une pelle-mécanique versant le précieux sable (je ne voudrais pas avoir l’air d’insister, mais mes engins de chantier sont vraiment réussis !),
. une caserne de pompiers (il m’a rappelé, histoire de trouver une bonne excuse pour sortir de son lit une fois couché…, que nous avions oublié de dessiner les flammes de l’incendie, ce n’était pas faux, mais c’était l’heure de dormir… au lit !)
. la police attaquée par des bandits-policiers en casquette (je n’ai pas tout compris mais j’ai essayé d’être fidèle à la description, ça a eu l’air de convenir à mon chef…),
. un aéroport avec une tour de contrôle qui est ouverte jour et nuit, une piste d’atterrissage et de décollage, des voyageurs, leurs bagages, un avion avec une porte et un escalier pour monter, un pilote dans la cabine (l’avion, il maîtrise ! Il faut dire que son père passe sa vie dedans et que nous avons bien donné aussi entre Dakar-Hong Kong aller-retour en mai et les vacances d’été),
. un parc pour se promener (il ne m’a pas précisé si le parc était ouvert jour et nuit, il faudrait que je pense à lui poser la question pour fignoler les barrières d’accès…)
. et un zoo contenant 1 lion, 1 lionceau, 1 lionne s’appelant Nala (comme c’est bizarre, on vient justement de lire le roi lion !), 2 éléphants et 2 girafes.

Je n’ai pas eu le temps de lui demander s’il voulait autre chose (il ne m’a pas parlé de la mer, de l’école, du supermarché qu’il affectionne tant dans la vraie vie), mon idée de construire des maisons ne lui a pas semblé opportune (bah tant pis, on dormira dans la voiture !), bref il était déjà trop occupé à faire circuler ses bolides.

Et puis ce qui est bien avec la version papier du circuit automobile, c’est que l’on peut tout déchirer et recommencer !

ps : pourvu qu’il ne me demande pas un circuit automobile avec des chevaliers, des dragons et des Spiderman la prochaine fois, déjà que je suis nulle en petites voitures…

Petites boîtes, jolies boîtes…

Petite je passais beaucoup de temps à fabriquer des boîtes en papier. Des petites, des grandes, des moyennes, des toutes petites, des minuscules, des géantes !

J’y déposais des secrets, mes dents de lait, des coquillages ou des cailloux précieux qui me faisaient voyager dans un monde de princesses et de trésors, des petits mots, des bijoux aussi et parfois même quelques insectes à soigner ou apprivoiser…

Puis de l’eau a coulé sous les ponts. Ces boîtes en papier ont perdu un peu de leur magie, sont devenues plus désuètes.

J’aimais toujours autant les boîtes- et je les adore toujours d’ailleurs- mais de là à en faire…

Petit à petit mes mains ont oublié.

Puis ma tête a oublié aussi.

Heureusement j’avais un petit cadeau à offrir en ce jour spécial du 11 février 2015. Un cadeau pour célébrer 5 ans. 5 ans de je ne sais pas ou plus très bien quoi d’ailleurs, mais 5 ans déjà, 5 ans seulement, 5 ans tout de même…J’avais malgré tout envie de marquer le coup, même si c’est un coup dans l’eau !

Finalement le bijoutier m’a donné une boîte toute faite et je sais que Grand Choco sera plus sensible à une boîte en tafta rouge qu’à une boîte en papier. Alors même si j’y ai mis mon cœur, l’objectif final étant de faire plaisir à la personne qui reçoit le cadeau, j’ai décidé de créer une plus grande boîte en papier qui servira de papier cadeau et contiendra THE boîte officielle et de garder la petite boîte pour y glisser un petit mot pour accompagner mon cadeau.

Je suis enchantée du résultat ! Toutes mignonnes et ultra simples à réaliser… 1 minute montre en main !

Je partage donc avec vous mes réalisations…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

ça vous plaît ?! J’ai choisi un papier cadeau uni vert et un joli papier cadeau à motif. La palette des possibles est illimitée tant par les coloris que par le rendu final de la boîte. Avec du papier origami ou canson le résultat est encore différent.

A titre indicatif :
. pour une boite de 7,5 cm côté, je suis partie d’un carré de papier de 21 cm de côté
. pour une boite de 5,5 cm de côté, je suis partie d’un carré de papier de 15 cm de côté

Pour que les 2 demi-boîtes s’imbriquent bien, petite astuce, j’augmente la taille du carré de départ de quelques millimètres pour le couvercle (5mm suffisent amplement).

Une petite idée originale pour glisser un mot, une friandise ou un cadeau à votre Valentin(e) en ce mois de février, vous faire ou faire plaisir ou encore réaliser un atelier créatif avec vos princesses et vos pirates !

Pour ma part, j’ai bien envie de créer des petites boîtes à partir des dessins réalisés par Michoco, et de lui en faire décorer d’autres avec des gommettes, des plumes et des collages de tissus. Pour les techniques de pliage avec lui, et même si c’est ultra simple, il faudra que je sois encore un peu patiente je crois… Mais je vais m’entraîner moi-même pour être au top le jour venu, pourquoi pas avec des tissus africains pour l’habillage… à suivre !

Voici un tuto vidéo vraiment très facile et explicite trouvé sur internet (ne prenez pas peur c’est écrit en langue étrangère mais il n’y a pas de son, allez, allez, cliquez sur play !!).

Bien entendu il existe des milliers de tutoriels, des milliers de modèles pour fabriquer de jolies boîtes. Partant de loin, j’ai réalisé le niveau 1 de la boîte en origami… ça fera sûrement bien rire certain(e)s -très doué(e)s, mais trop modestes pour se reconnaître ou se manifester. Il est aussi possible de créer des boîtes cubiques, rectangulaires, en forme d’étoile, avec un couvercle qui s’ouvre en pétales de fleur, des boîtes gigognes, des boîtes à bijoux (ça c’est quand vous atteignez le niveau 568393 !), etc, etc, etc !

Tout dépend de votre niveau de patience, des papiers que vous avez sous la main et du temps que vous pouvez/avez envie d’y consacrer…

du neuf avec du vieux

20141216_093017Une de mes paires de chaussure préférée était vraiment dans un moche état.

Immettable.

Elle se désolait et prenait la poussière dans un coin de la maison et je n’arrivais à me résoudre à la jeter… car j’aime le modèle, la hauteur du talon, et je me sens dedans comme dans des chaussons (pas toujours évident avec des chaussures à talon, hein ?!), mais quand les fils de couture du cuir sautent dans tous les sens, quand le devant et les côtés deviennent tout râpé, il faut bien se faire une raison…

C’était sans compter sur la capacité de récupération et de transformation des objets en Afrique !

J’ai eu l’idée de les faire customiser avec une chute de tissu wax !

Le résultat est super et je ne vous parle même pas du nombre de compliments que je reçois quand je les porte, comme quoi les gens regardent vraiment les chaussures des autres !

Voilà ce que ça donne :

collage_20150205103448226

Alors, vous aimez ? Vous aussi vous avez de vieilles paires que vous aimeriez toujours porter ?!

Ps : merci sœurette chérie d’amour pour ton cadeau de Noël, je l’adore et il va très bien avec le porte-monnaie des chic et choc :)

 

{concours} Wax’attitude !

20140625_091238Pour me faire pardonner de cette longue absence et fêter notre retour sur le blog : un petit concours !!!

J’avais prévu de le lancer pour vous souhaiter de bonnes vacances, mais happés par les soldes, les squares, la piscine verte, la cabane au fond du jardin, les trains grande vitesse, la chasse aux escargots, les histoires de grenouillot et autres activités ludotesques, les camions de pompiers… l’été a filé plus vite que l’éclair (jeu de mot sans aucun lien avec le temps pourri qu’il a fait en France durant toutes nos vacances bien sûr……)

J’avais ramené dans mes valises 2 coupons de Wax, dimension 120 x 180 cm.

Pour bien commencer la reprise, je vous propose d’essayer de remporter l’un de ces deux coupons de tissu, il y aura deux gagnantes.

20140625_091352

 

Voici le motif que j’ai choisi pour vous. Il est tout simple et assez sobre par rapport à d’autres modèles de wax, mais quand je l’ai vu, j’ai pensé à vous !

 

La wax est un tissu génial ! En dehors de l’Afrique on l’appelle souvent tissu africain.

C’est un tissu épais, donc résistant, en coton, il ne donne pas chaud.

C’est un tissu coloré avec lequel on peut beaucoup s’amuser.

Quand on entre dans une boutique de tissu, la tête tourne vite, tous ces motifs, toutes ces couleurs, on ne sait plus où donner de la tête !

Wax_Motifs

Pour ceux et celles qui voudraient approfondir leur connaissance sur les origines et l’histoire du wax : je ne vais pas réinventer la poudre… Je vous invite à lire l’article tout simple des ateliers de maki ou celui de moline-mercerie.

Ici on l’a utilisé comme :
. couverture
. pour attacher michoco au dos
. pare-soleil sur la poussette
. tissu à emporter partout pour les siestes improvisés sur les lits de nos invités, le change sur une banquette de resto, se sécher si on se mouille dans un endroit où on n’avait pas emmené notre serviette de toilette
. bordure pour nos petites lingettes et linge de maison home made
. tissu doudou à trainer partout
. tissu pour coudre des robes, sacs, nœuds pap’, pour les cadeaux à nos copains et copines !
. des assortiments sorties de bain et lingettes pour les cadeaux de naissance (et l’année 2013 fut un excellent cru !)
. petits pantalons sarouel très agréables que michoco adore
. pagne pour petite yaye quand l’idée me prend de me la jouer à l’africaine
. nappe pour pic-nic improvisé
. tissu pour poser ses fesses sur une chaise longue à la piscine
. bandeau pour cheveux.
. foulard en cas de forte chaleur
. cheich en cas de petite fraîcheur
. des housse de coussins à chaise longue pour buller autour de la piscine verte

Dans ma tête mais toujours pas réalisé…
. des lettres découpées en wax pour faire un mobile avec le prénom de michoco
. un protège passeport pour les globe-trotteurs que nous sommes
. des sarouels, des chemisettes, pleins, de toutes les couleurs, pour changer selon notre humeur et être un petit sénégalais super tendance !
. des jupes et des robes pour moi
. encore des vêtements ou accessoires : bandeau, sac pour m’assortir à michoco en toute occasion !
. un tour de lit et des accessoires pour la chambre de bébé, bon ce sera pour bébé 2 car michoco m’a déjà annoncé de lui-même qu’il n’était plus un bébé !!!
. des milliers de coussins pour organiser un coin lecture encore plus douillé
. une coque en wax pour mon téléphone (j’attends mes copines d’afrikatrip pour copier leur technique !!)
. un ensemble nappe et serviettes de table assorties pour ma future salle à manger (quoi ? on peut toujours rêver d’avoir un jour une maison à nous avec une salle à manger !)
. pleins d’objets déco pour cette fameuse future maison : miroirs, cadres, lampe…
. le relooking de toutes mes chaussures usées, mais qui pourraient avoir une seconde vie vraiment fashion !

Quelques exemples… (piqués ça et là sur internet, cliquez sur les images pour découvrir les liens)

1. origins style by nazozi - la folie du wax  http://www.pagnifik.com/lete-des-pagneuses-vente-privee-organisee-par-nana-wax-mai-2013/       sac-sokhna-en-wax-vlisco-et-cuir-de-mouton

lampe1   4 filles en wax   26_stremlow_65_6

accessoires-coiffure-serre-tete-en-feuille-de-wax-tiss-3252227-dsc-0074-ee1e6_big   accessoires-en-wax-pour-hommes   boucle wax

J’ajoute également une page Facebook signalée par une internaute pour suivre toute l’actu sur la tendance afro-chic : c’est ici !

Bref, vous l’avez compris, la wax n’a pas de limite !

Et vous qu’aimeriez-vous en faire ?

Pour participer au concours : pas de like sur Facebook, pas partage obligatoire, juste le plaisir de me raconter ce que vous auriez envie de faire avec votre morceau de tissu !

Vous avez jusqu’au 15 septembre pour tenter votre chance !

 

PS : Le tirage au sort à eu lieu… Pour tout savoir sur son déroulement et les heureuses gagnantes (oui, les gagnantes sont des filles !), c’est ici !