A vos fourneaux maintenant !

De beaux tissus (que je vous présentais ici), une commande toute spéciale et le père Noël qui a bien fait son job, je peux maintenant vous présenter mes cousettes secrètes :

des tabliers de cuisine en wax !
(exposés ici sur ma corde à linge à défaut de mannequins !)

20151111_144811_resized_120151111_144829_resized_1

J’en ai créé une trentaine pour mon amie qui recevait famille et amis à Noël. Les invités ont tiré au sort leur paquet cadeau et ouverts leur surprise tous en même temps, apparemment l’effet était réussi et la fin de la fête très colorée !!

Bien contente que ce petit clin d’œil m’ait permis d’être un peu avec eux le temps des fêtes ;-)

Publicités

Sapin nain !

20151212_130108Ceux qui sont plus grands que lui le trouve ridiculement petit.

Ceux qui sont aussi petits que lui l’ont immédiatement adopté.

Pour celui qui l’a choisi, il est juste parfait.

C’est un peu l’histoire de boucle d’or ce sapin !

Il donne à son petit propriétaire une vision d’ensemble et lui a même permis d’accrocher l’étoile à sa pointe tout seul et à genoux !

Mon nain a choisi cette année un sapin nain, ni trop grand, ni trop haut. Il avait plus de 50 modèles sous les yeux, il s’est faufilé au fin fond de la rangée pour dénicher le sien, le 51ème, un sapin si minuscule à mes yeux mais juste à la bonne taille pour lui.

L’étonnement passé, son choix me semble finalement si évident !

Je suis ravie d’entrevoir le traditionnel sapin de Noël sous cette nouvelle perspective, d’autant plus quand je pense au jour où pour avoir un sapin à sa taille il faudra chercher un modèle qui touche le plafond !!!

Bonnes vacances de Noël, on file en brousse et on va même pouvoir emmener notre sapin dans la valise !

Tissus de lutin

20151018_115327Des jours et des jours que je dois aller au marché acheter des tissus.

Il fait chaud, c’est loin, et rien qu’à l’idée de devoir me garer, de me faire suivre par une vingtaines de sangsues marchands ambulants, je procrastine.

Au hasard d’une rue de mon quartier, je suis tombée sur la caverne d’Ali Baba, ils m’ont tous plu ! La patronne partage apparemment mes goûts et j’ai lui ai acheté presque toute sa petite boutique !

20151018_115536Celui-ci, celui-là, et puis tiens, mettez-moi celui-là aussi ! Oh celui-ci est magnifique. Le problème dans une boutique de tissus wax c’est qu’au bout d’un moment on ne sait plus où donner de la tête et on se laisse emporter dans le tourbillon des couleurs, des courbes et des matières…

Des coupons noirs et blancs, de jolis imprimés colorés, des chamarrés et des fleuris, il y en aura pour tous les goûts, assortis à de vifs morceaux de popeline coton. Décidemment, vive la wax !

Place à présent aux ciseaux, aux fils et aux aiguilles pour réaliser un joli projet qu’une amie m’a commandé pour glisser dans la hôte du Père Noël.

Et oui dans une autre vie je suis aussi lutin du Père Noël ;-)

Mais chut, c’est un secret…

La surprise après Noël donc !

Esprit de Noël, sors du corps de mon fils !

Il y a trois mois jour pour jour, je trouvais que parler de Noël n’était pas de saison, trop tôt, trop vite, trop chaud ! (petit rappel ici)

Entre temps Michoco du haut de ses deux ans s’est totalement approprié Noël et ses concepts : le sapin, le père Noël, les cadeaux, les rennes (bon pour lui ce sont des cerfs, mais c’est un peu de ma faute, j’espère pouvoir rectifier le tir l’année prochaine…), bref tout le « package » de Noël.

Noël est derrière nous depuis bientôt deux mois et TOUS les jours Michoco me bassine avec chante « petit papa Noël » (qu’il chante admirablement bien soit dit en passant !). Tous les jours il me raconte que le Père Noël l’a gâté (il est vraiment reconnaissant ce gosse, c’est déjà ça de pris !). Les histoires pour m’expliquer que le Père Noël est au ciel, qu’il se repose car il a beaucoup travaillé n’en finissent plus. Si j’ai le malheur d’ouvrir ma bouche, il me ferme le clapet par un « chut, dodo père Noël » chuchoté malicieusement.

J’avais bien planqué toutes les déco de Noël depuis belle lurette, mais ne me demandez pas comment, il les a ressorti du fin fond du placard pour remontrer son étoile de Noël à Mamie chic sur Skype, pour faire voyager nos petites figurines chintoks à l’effigie du père noël dans ses voitures ou s’extasier devant une déco de Noël « WAAAAAAOOOUUUUUUUUHHH maman, regarde ! ». Sans parler bien sûr de son numéro spécial Noël de Pom d’Api qui n’a bientôt plus d’encre à force de dévorer les pages des yeux…

Bien entendu les commerces qui ont mis une plombe à s’y mettre ont toujours des autocollants de père Noël sur leur vitrine et des sapins décorés à l’entrée de leur boutique, ça n’aide pas. Pas plus que les paquets de chips infâmes que tous les enfants du quartier adorent, on est encore sur le stock de Noël qui arbore une mascotte de jovial père noël noir…

illuminations dakarPour voir le bon côté des choses, j’ai enfin eu l’occasion d’admirer les illuminations de Noël un soir en centre ville ! Et Michoco n’a pas froid aux oreilles le matin avec son chapeau de lutin/père noël !

Mais ne serait-il pas temps de passer à autre chose là ?!

Pour un peu il aurait presque voulu se déguiser en Père Noël à la fête du Carnaval de l’école lundi… Heureusement son autre passion a finalement pris le dessus, ce sera Pompier ! Je sens qu’on tient le bon bout…

Merci Père Noël :)

Je me disais bien que ça vaudrait la peine un jour de continuer à croire au Père Noël…

Pour Noël, et malgré mes harcèlements hystériques insistances bienveillantes mais fermes et répétées et ce depuis début décembre auprès de Grand Choco pour qu’il pense à me préparer un petit cadeau de Noël, rien, nada…

Je lui ai bien expliqué et réexpliqué le concept, que ce n’était pas la peine de dépenser une fortune, qu’une petite surprise suffisait ; je lui ai rappelé le plaisir qu’il a à chaque fois à ouvrir les cadeaux que je lui fais, lui qui ne reçoit jamais de cadeaux de la part de personne ; je lui ai raconté nos Noëls précédents, ceux de mon enfance, celui qu’on a passé avec ma famille ; je l’ai impliqué dans la préparation des cadeaux pour Michoco, mais ça n’a pas dû suffire puisque le jour J au moment de déballer les cadeaux il n’avait rien à m’offrir…

Encore cette histoire de culture, il faut croire, mais ça me sort par les yeux et par les trous de nez car quand on a un(e) chéri(e) d’une autre culture on essaie de faire des efforts pour lui faire plaisir au moins une fois dans l’année (bon allez… trois avec mon anniversaire et la Saint-Valentin ;-)

Heureusement j’avais réussi à transmettre au Père Noël mon adresse sénégalaise et un petit lutin (ou plutôt un couple de vieux lutins, grands-parents d’un petit lutin qui est dans la même classe que Michoco !!) était venu m’apporter des petits paquets pour mettre sous le sapin : un de mes parents, un de ma soeurette chérie d’amour (dont je vous reparle bientôt) et un fait de moi-même à moi-même !

C’est un peu triste de penser à préparer des petites surprises pour tout le monde et qu’on ne pense pas à vous, alors que vous êtes un peu seule au monde, au fin fond du bout du monde… Bref, je suis un peu habituée à la chose donc je ne me suis pas laissée trop envahir par ce malheureux oubli. Michoco était tellement aux anges avec sa draisienne et ses duplo que c’était vite oublié.

Grand Choco a reçu de super cadeaux : des cravates des Galerie Lafayette. Il était content car c’est le top du top dans l’esprit sénégalais de s’habiller aux Galeries Lafayette de Paris ! ça va donc lui permettre de crâner auprès de ses confrères qui lui demandent souvent si ses costumes viennent des Galerie Lafayette, maintenant il pourra montrer la preuve par l’étiquette de ses cravates !!!

Donc oui il avait un cadeau pour moi, mais il était dans une valise, il l’avait oublié, et il me le donnerait plus tard.

De demain en demain, presque un mois après, mon cadeau, finalement, et après des relances quotidiennes et de plus en plus insistantes est enfin arrivé !

Il a été oublié dans une valise, laissé au fin fond du bout du monde, ramené dans une voiture fantôme qui avait volé les bagages, puis qui est retournée au fin fond du bout du monde avec le cadeau retrouvé, retour à la case départ… je n’ai pas eu droit aux extraterrestres ou enchantements mystiques autour de mon cadeau pour qu’il ne me parvienne jamais…

Mais sans vouloir passer pour une quiche, je soupçonne tout de même Grand Choco d’être allé acheter mon cadeau hier…

cadeau de grand chocoJe suis bonne joueuse puisqu’au final petite victoire : j’ai reçu mon cadeau !

Dommage qu’il n’est pas plus souvent l’idée de me faire des cadeaux, il choisit super bien !

Bonne taille, bon modèle, bonne couleur, rien à redire, si ce n’est le délai de livraison…

Une petite robe Mango (dans laquelle je me suis étonnée moi-même à rentrer dedans comme un gant car habituellement je ressors de ce magasin complètement déprimée…) et un pendentif cœur en or et diamant adorable et surtout pas trop bling bling comme raffolent certaines sénégalaises qui aurait pu très mal le conseiller.

20/20 !

Pour le taquiner (et me rassurer car ça m’aurait un peu fait flipper de me balader avec un vrai diamant de cette taille autour du cou !), je lui ai demandé si c’était un vrai diamant. Pas d’inquiétude, il m’a confirmé avec la juste dose d’humour qu’il s’agit bien d’un « vrai faux » diamant !

Et en plus il était tout excité de me l’offrir et super content de voir qu’il a réussi à me faire plaisir ! Peut-être le début du commencement d’une étincelle de déclic… (l’espoir fait vivre !)

Si vous croisez Grand Choco, dites-lui que pour nos 5 ans (qui tombent autour de la Saint-Valentin) je voudrais une bague, une journée avec lui au spa, une semaine de vacances sur une île paradisiaque rien que nous deux + une semaine de vacances à trois, et dîtes-lui aussi qu’il me doit toujours : un lit en cadeau des mes anniversaires 2012, 2013 et 2014, une vingtaine de bouquets de fleurs juste pour le plaisir et un bijou promis à l’occasion de la naissance de Michoco il y a deux ans, plus des surprises pour tous les Noëls ratés bien sûr et j’allais oublié… trois jolis boubous pour les Tabaski 2012, 13 et 14…

Peut-être que pour tout ça il vaut mieux que je m’adresse directement au Père Noël, non ?!

 

un bébé sous le sapin

20121224_221135

 

En 2012 j’ai déposé sous le sapin le plus extraordinaire des cadeaux que la vie peut vous faire…

24 décembre (2012).

18 heures.

J’attends dans ma chambre à la maternité que Grand choco vienne nous chercher. Après 3 jours à la clinique, le gynécologue me demande le matin : « vous rentrez passer Noël à la maison ce soir ? » Je réponds « oui ! » un large sourire aux lèvres et il signe le bon de sortie en me souhaitant joyeux Noël.

Valise bouclée, Michoco attaché dans son cosy. Un cosy énorme, pour un bébé si petit ! Nous quittons finalement la clinique à 19 heures avec le coucher du soleil. Nous remontons la corniche qui longe l’océan sous les lumières de Noël.

Elle m’avait dit « si vous voulez venir, vous êtes les bienvenus, mais on comprendrait très bien que vous ne veniez pas ! ». J’avais répondu « oui, on verra ! »

A peine arrivés à la maison, je l’appelle : « On arrive ! » Nous repartons pour réveillonner chez des amis ! « Quoi, mais… euh… ok ! super ! » Oui c’était un peu fou, mais ce réveillon nous l’avions programmé de longue date et j’en avais envie. Avec le recul je crois que j’étais surtout encore bien shootée aux hormones de l’accouchement !!

Je pose mon petit ange tout neuf sous un sapin scintillant, avec les cadeaux que l’on a prévu de s’offrir.

Il y passe toute la soirée, sans dire un mot. Quatre adultes tous plus fraîchement parents les uns que les autres venant se pencher régulièrement sur son berceau. Attendris, ébahis, heureux, inquiets (« c’est normal qu’il ne se réveille pas ? ben c’est un bébé, les bébés ça dort, non ? »), ahuris et très naïfs encore !

Nous avons bien mangé, j’ai oublié quoi mais je me rappelle que c’était bon et que l’on n’avait pas pu tout finir. Nous avons bien discuté, j’ai oublié de quoi mais je me rappelle que l’ambiance était joyeuse et très calme à la fois. Michoco a dormi toute la soirée. Il n’y avait pas mille cadeaux, juste une pensée pour chacun, et un bébé sous le sapin ! Je me rappelle que j’étais heureuse et que le bébé sous le sapin s’est réveillé pour téter à minuit juste avant de rentrer et pile à l’heure où l’humanité célèbre chaque année depuis deux millénaires l’arrivée d’un autre bébé…

Voilà son premier Noël ! Je ne sais pas si j’avais encore bien réalisé que c’était mon bébé ! Puis nous sommes rentrés pour passer notre première nuit à la maison, pour commencer notre nouvelle vie…

Mon beau sapin

Quand on était petits on avait toujours le plus beau sapin !

20141202_181633_resizedVous pourrez bien me répondre que le vôtre était le plus beau, mais attention, vous allez avoir à faire à mon père !

Il était plus beau parce que c’était la meilleure qualité de sapin, d’ailleurs ses épines duraient 3 semaines de plus que les autres. Il ne perdait pas ses épines sans compter les 7.875 coups de balai que mon père passait par heure. Il était plus beau car il n’avait pas de défaut, il avait été choisi avec soin pour son équilibre parfait, sa pointe aux bonnes dimensions, ses proportions idéales. Il avait les plus belles décorations, n’était composé que d’une couleur, maximum deux, mais dans tous les cas du rouge, du vert, du doré, de l’argenté, jamais au grand jamais de rose, de violet ou de bleu turquoise, sacrilège !

Nous avions droit durant tout le mois de décembre au déballage de critiques sur les sapins moches des autres.

20141202_181835_resizedDes bougies naturelles, des cierges magiques… Pure tradition allemande. Le jour où la guirlande classique aux lumières colorées a pu être remplacée par une guirlande moderne monochrome, c’était l’extase totale !

Au moment de faire le sapin, je ne vous raconte pas la montée de stress générale… De la boule mise trop basse, à la guirlande placée au mauvais moment, en passant par les critiques sur les cheveux d’ange pas assez dispersés… Quand ça ne finissait pas en dispute, plus personne n’osait bouger le petit doigt…

Heureusement le soir de Noël tout le monde était toujours réconcilié !

20141202_181755_resizedEn fait je ne me souviens pas très bien si ce sont de bons ou de mauvais souvenirs ! Il en était juste ainsi, invariablement d’année en année…

Mon plus grand plaisir était de retrouver nos petits objets fétiches. Ceux qui étaient là avant notre naissance et ceux que nous avons peu à peu ajouté, au fil de nos créations scolaires, de nos trouvailles. De petits skieurs, pommes de pain, bonhommes de neiges, lutins… et les indétrônables : le petit ange de ma maman et le petit cheval rouge de mon papa. Tout en haut une étoile… filante que nous avions en modèle doré et argenté, mais jamais les deux en même temps dans le même sapin ! Je me suis surprise à être vraiment peinée quand mon Père Noël créé en CP avec de la feutrine collée sur un pot de confiture a été brisé. on s’attache à ces petites choses…

Il y a deux ans, j’ai acheté un mini-sapin blanc en déco, histoire de… J’ai ramené Michco pour la première fois à la maison le 24 décembre au soir. Il n’était pas prévu si tôt et j’ai regretté de ne pas lui avoir fait une belle décoration.

20141202_181659_resizedL’année passée, j’ai acheté un sapin synthétique de taille moyenne, histoire qu’il soit à hauteur de Michoco ainsi que les décorations (tout aussi synthétiques) qui vont avec. Notre gardien a offert à Michoco un magnifique Père Noël qui chante et agite les bras quand on l’allume et nous avions même trouvé une guirlande électrique.

Cette année j’ai acheté une étoile sur un marché de Noël, faite en papier mâché par un artiste local. Il paraît que Michoco prépare lui aussi une étoile à l’école ! Nous guettons le passage des vendeurs de rue opportunistes qui après nous avoir fourgué des couteaux pour égorger les moutons en octobre ne manquerons pas de nous proposer les décorations derniers cris (made in China bas de gamme of course)… 20141202_181720_resizedEn revanche, pour la guirlande, je vais voir car j’ai pris le jus en voulant brancher cette année ma guirlande à 50 centimes d’euros depuis je n’ose même plus la toucher (même débranchée), comme quoi les normes NF, CE, ça sert bien à quelque chose !!

Je me rends compte que c’est parti, la construction de notre sapin familial a commencé !

Je me suis déjà vue reprendre Michoco pour ne pas qu’il mette deux mêmes boules côte à côte et dire à ma sœur « mais c’est quoi ce sapin ??!! », mais je vous jure, je me soigne…

Certaines personnes dépensent des fortunes en décoration, créent des sapins dignes des plus beaux catalogues. Celui de nos voisins est juste magnifique et dégoulinant de cadeaux. Nous n’avons pas vu celui de cette année encore, mais l’année passé nous en avions le souffle coupé !

20131230_180453Le nôtre n’est pas ainsi. Il sera toujours simple car l’esprit de Noël invite à l’humilité mais une chose est sûre : il va se construire au fil du temps, au gré des humeurs d’une année sur l’autre, petit à petit, il va se remplir de souvenirs, bref, il va grandir avec nous !

Vous dire à quoi il ressemblera dans dix ans, j’en suis bien incapable, mais on a commencé bas, la marge de progression est donc infinie !

Et vous, à quoi ressemble votre sapin d’enfance, de cette année, du futur ?

 

Messages personnels :
Sœurette ton sapin (malgré sa mocheté esthétique selon des critères que l’on nous a inculqué) est juste parfait, je suis juste jalouse que mes nièces chéries soient allées le choisir tout frais dans la forêt avec leur papa :-p
Papa : tu as fini par trouver ton sapin parfait pout cette année ?!
Mamounette : l’année prochaine ce sera ton tour, ah ah !

 

un cadeau tout frais

Grand choco revient de France.

Une semaine où j’ai pu profiter pour le charger comme un bourricot lui demander gentiment de me transporter quelques colis…

Le but : rentabiliser le moindre gramme de ses 2 fois 23 kg de bagages autorisés dans l’avion !

A l’aller :

tu as besoin d’un manteau pour te rendre en France fin novembre, tu es sûr ? Non, prends ce pull plutôt (sous-entendu : il pèse 200 gr, l’autre en fait 700 !) Un slip et une chemise ça suffit pour 7 jours, non ?!

Pendant son séjour :

tu as récupéré le colis Z9775uf97b au relais colis ? Passe à la poste prendre le 67YHG986 car tu as râté le facteur ! Et n’oublie pas d’aller chez mon logisticien préféré (en la personne d’un ami très cher à mon cœur que je remercie ici, il se reconnaîtra !)…
Et au fait… pense à enlever les cartons d’emballage, ça fait du poids et de l’emballage pour rien !

Résultat des courses : tout est arrivé à bon port, le père noël n’a plus qu’à venir faire son job, et j’ai pu me refaire un petit stock de floraline (introuvable ici) ! Je n’ai pas réussi à voir si grand choco avait pensé à me ramener un cadeau, mais bien emballé dans un sachet doublement scotché ses cadeaux pour Noël et son anniversaire ont bien fait le voyage clandestinement, ouf !

Ce à quoi je n’avais pas du tout pensé… c’est qu’au milieu de ses valises, il me rammènerait un peu de fraîcheur d’Europe. Des vêtements froids, des cartons froids, des chaussures froides, des sachets plastiques froids, des fermetures éclair froides. Tout était frais et ça a suffit pour me faire voyager ! Quelques secondes et bien assez pour recharger mes batteries…

Je sais que vous qui êtes en Europe, ça ne vous émeut pas tellement, ça vous énerve peut-être même un peu tout ce froid, mais ici, je ne l’avais pas commandé, et je l’ai reçu comme un cadeau ! Un cadeau de la vie !

Parmi tous les cadeaux, les plus belles surprises sont celles auxquelles on ne s’attend pas, de petits riens gratuits et inestimables à la fois…

Christmas is coming

père noëlLa température n’incite pas vraiment à Noël au Sénégal, mais dès qu’Halloween a tourné les talons, nous sommes entrés dans l’air de Noël, qu’on le veuille ou non…

Et oui ! Même ici !

Excusez-moi, j’adore Noël, mais c’est trop tôt.

Moi j’aurai bien aimé commencer à penser à Noël pendant le mois de décembre… Mais je ne peux pas lutter, Noël est déjà là… C’est un fait indéniable.

Il y avait déjà les prémices sur la blogosphère : les Christmas addict au taquet (PomdePin en tête de cortège !), les très douées de leur main (panaka j’attends avec impatience de découvrir ton calendrier de l’Avent… J-10 !). Depuis 10 jours je n’y plus mets les pieds dans ma blogosphère (pour d’autres raisons que la Christmasphobie, je vous répète moi j’adore Noël !), mais si je suis bien sûre d’une chose, c’est que c’est contagieux l’esprit de Noël…

Dns le monde réel, tout a concrètement commencé chez nous la semaine passée. Michoco a reçu son cahier de correspondance. Le graal absolu ! Impossible de le toucher, c’est SON cahier. J’ai eu beau lui expliquer que c’était un cahier où la maîtresse écrivait des mots pour informer les parents, non ! D’ailleurs il a refusé que je signe le dernier mot, il voulait le faire lui-même ! Bic en main, il a bien failli me convaincre. J’ai donc dû consentir à lui lire et relire un à un tous les mots de la maîtresse jusqu’à la dernière page pour avoir le « droit » de signer dans SON cahier. Qu’est-ce qu’il ne faut pas faire… L’école ouvre ses portes à 8h… blabla… le calendrier des congés de l’année, blablabla… Qui veut participer à l’association des parents d’élèves… jour férié à venir…  reblabla « Allez, soyez chics, inscrivez-vous à l’asso des parents d’élèves, on vous en supplie ! » et puis le dernier mot : « le père noël passera le 19 décembre à l’école pour remettre à chaque enfant un cadeau » !

lapin_noël« le père noël… passera le 19 décembre… à l’école… pour remettre à chaque enfant… un cadeau » !

Père Noël… Cadeau… C’est n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd !!! Michoco a fissa voulu appeler sa mamie chic pour l’informer de la nouvelle ! Puis ça a été au tour du gardien et de chaque personne qui voulait bien écouter sa formidable nouvelle : père noël, cadeau… Non mais Père Noël, cadeau ! Surexcité ! Je précise que je ne lui ai jamais vraiment parlé ni de Père Noêl, ni de cadeaux, mais le numéro spécial « Popi fête Noël » a visiblement fait son effet… Michoco, incompris culturel n’a pas reçu l’écho attendu puisque dans notre voisinage, Noël ça ne parle pas à grand monde… surtout que c’est dans relativement longtemps ! Heureusement ses petites voisines étaient elles aussi absolument ravies de trouver enfin quelqu’un qui les comprenait. Elles ont déjà fait tous les plans sur la comète. Leur liste de cadeau est changeante mais déjà prête depuis un bail. On sera invités à leur dîner. Elles porteront des robes neuves avec des noeuds en satin et Michoco aura un costume et une cravate (ou un nœud papillon) ! Grande classe ! On s’y croirait déjà… J’ai hâte d’y être !

Ce week-end c’est mamie chic qui nous demande notre liste de cadeau de Noël. Une liste ? Des idées ? Je ne sais même pas ce que je vais offrir moi-même à Michoco, si en plus il faut que je donne des idées aux autres… Sans compter qu’il faut aussi prévoir pour son anniversaire qui tombe à peine 3 jours avant… Et puis il y a la logistique pour le rapatriement des cadeaux… Il faut aussi penser aux cadeaux à faire aux autres… Oh lala, il faudrait que je m’affole un peu là, non ?!

Bien entendu pas moyen de récupérer un catalogue de Noël digne de ce nom, donc pour en rajouter une couche, il faut aussi que je pense à préparer en plus le Noël suivant en demandant à une bonne âme de nous mettre de côté un catalogue de jouets… Histoire que l’année prochaine on puisse préparer une lettre au père Noël digne de ce nom ! Notre service posatl est certes défaillant, mais pour la destination Pôle Nord n’a jamais enregistré aucune plainte…

rayon_chocolat_noëlVoilà que ce matin cette histoire de Noël me revient à nouveau en pleine figure. Au supermarché. J’y passe en coup de vent pour acheter une ramette de papier. Quand je dis supermarché, notre casino est plutôt un hypermarché, taille moyenne mais c’est le top du top ici et on y trouve de tout (ce qu’un occidental qui a atterri là presque par hasard rêve de trouver). Enfin ça c’était avant car j’ai beau eu faire deux fois les rayons en long et en large (avec mon attelle à la cheville c’était vraiment pratique…), j’ai trouvé un rayon entier de chocolats de Noël (les sénégalais sont très gourmands et adorent le chocolat !) et un rayon en préparation de cadeaux de Noël hors de prix, mais pas la trace d’une ramette de papier ou d’un stylo ou d’un cahier. rayon_cadeau_noëlExit la rentrée, exit le rayon papeterie ! J’ai beau eu expliqué à un pauvre magasinier (qui entre nous a fait l’énorme erreur d’avoir l’extrême gentillesse de me répondre) qu’on avait besoin d’écrire toute l’année et pas que le jour de la rentrée, il n’y a rien eu à faire, je suis partie bredouille. Du coup, j’ai boycotté les calendriers de l’Avent pour cette fois, na !

Heureusement on a encore un peu le temps pour voir déambuler sous nos fenêtres les marchands opportunistes de sapins en plastique, guirlandes et autres décorations chintoks made in Asia. Bientôt les principales allées de Dakar s’éclaireront, bien sûr en plus cheap qu’à Paris, mais elles feront sûrement autant d’effet que dans le village de trou-perdu-la rivière ! (promis, On vous montrera en temps voulu ;-)

Et puis après tout ce tralala, l’hypermarché proposera un rayon de foi gras. On remplira notre four de sablés de toutes formes. On fera s’enrouler les rubans sous nos ciseaux aiguisés. On sortira notre Père Noël musical que Michoco avait tant aimé l’an passé. Et la magie de Noël arrivera.

Ni en avance, ni en retard, pile à l’heure. Mais pas maintenant !

Les dessins viennent du livre de Michoco qui n’est en fait pas du tout « Popi fête Noël », mais « Petites histoires pour les tout-petits », n°26 de décembre 2006 (merci la recyclerie !)