Amour de jeunesse

baiser-adolescentJe les croise chaque semaine.

Même endroit, même heure.

Sur la margelle à l’ombre du deuxième bâtiment.

Je me rends à mon cours, ils ne tarderont pas à regagner eux aussi leur salle de classe.

Mais pour l’instant, ils sont tous les deux. Le monde autour d’eux n’existent pas.

Il la regarde avec tendresse, lui caresse la joue délicatement. Elle lève les yeux pudiquement, papillonnant habillement des cils vers lui.

Leurs mains se frôlent et leurs doigts s’entrecroisent discrètement sous leurs jeans.

Par pudeur ou par règlement intérieur, ils ne sont pas très démonstratifs.

Mais à 16-17 ans, ça transpire d’évidence : ils sont tout l’un pour l’autre. Ils respirent pour l’autre, ils voudraient passer leur vie ensemble, ils ont envie l’un de l’autre de manière urgente, permanente, quasi-douloureuse.

Même s’ils se sont promis-jurés, dans 5 ans, 10 ans, 30 ans, ils se seront sans doute perdus de vue, ignorant tout de leur parcours respectif, de leur vie sentimentale ou professionnelle.

Le goût des larmes aura disparu depuis longtemps, effacés par d’autres épisodes de leur vie moins tendres, plus brutaux.

Il restera un prénom, une odeur, une sensation.

A leur tour, projetés tendrement dans leur propre histoire, ils souriront, amusés, attendris, nostalgiques, en passant devant deux jeunes cœurs épris.

Un doux frisson leur traversera l’échine,

En souvenir de leur amour de lycée.