L’homme qui tombe à pic

Lors de notre séjour en France, j’ai reçu de l’aide de mes proches tout contents de passer un peu de temps avec michoco ailleurs que derrière un écran d’ordinateur !


Remerciements à : 

. Papi chic et ses promenades en poussette et autres objets à roulettes : chariot, caddy de supermarché, déneigeuse (seul ORNI -objet roulant non identifié- à rebricoler: la planche à roulette de l’ordinateur, hum hum !)

. Mamie choc et ses séances de salon de coiffure entre deux excursions zoologiques (chiens loups et rennes, on a manqué les biquettes :( )

. Dame D et son hébergement au poil, option baby-sitter le samedi soir pour les copains ET le dimanche matin pour les courses !

. Dame J et sa J’mobile pour son service toute destination, transport de bagages et livraison express de cartons inclus (voire réceptionniste de facteur mal-léché… ah ah !)

CM29colo3

 

Mais ma spéciale dédicace du jour est destinée à quelqu’un d’autre qui m’a fait une belle surprise…

Pour la toute première fois en 14 mois et des poussières, quelqu’un, spontanément, sans que j’en exprime le besoin, sans que ça fasse partie d’un planning quelconque, sans que j’ai besoin d’être moi-même présente, sans même m’avoir laissé le temps d’en avoir l’idée, m’a dit :

– « Je peux le prendre avec moi ? »

Et voilà l’homme qui tombe à pic (pour ne pas le citer) parti avec michoco dans la poussette, sucette dans la poche en cas de panique, compote dans le panier en cas d’urgence, bonnet cloué sur la tête. Lui qui me qualifiait il y a quelques années encore d’ingénue se propose sans expérience de la petite enfance aucune, mais avec tout l’enthousiasme du monde de s’occuper de mon fiston ! C’est beau la naïveté !

– « Normalement il doit dormir vers 14h30.

– Oui et alors ? Je le coucherai ! Quel est le problème ?

Euh michoco et les dodos… Ah, non y’a pas de problème !

– T’as peur ou quoi ?

– Ben non !

– Bon ben salut alors !

– Ok, salut. Appelle-moi si y’a un souci

– Oui, t’inkiet…

Ca aura duré une heure. Une heure où pour la première fois de ma vie de maman je n’avais pas programmé, organisé, calé, planifié, préparé, checké et re-checké le fait d’être sans michoco. Ca tombait bien : c’était samedi 8 mars, je participais à un débat sur les droits des femmes et j’ai pu y prendre part sans moucher michoco toutes les 43 secondes, ni courir derrière sa curiosité débordante une oreille dans le débat, une main pour écarter couteaux, tasses bouillantes de café, sacs à main et autres objets dangereux ou interdits. Une heure pour moi. Une heure surprise, comme un paquet cadeau, alors que ce n’était ni mon anniversaire, ni ma fête… Ca fait du bien !

couche

Un coup de fil est venu m’appeler au secours.

–  » Il n’arrive pas à dormir !

– ah bon ?!? hihihihi

– Je pense qu’il te demande (bruit de fond : maaaaaaaaaaaaammmmmmmmmmmmmaaaaaaaaaaaaaaaannnnnn !!!!!!!!!!!!!!!)

Je retrouve michoco au milieu de deux bonhommes affalés chacun devant une télé :

– On lui a donné une banane

– Une demi-banane ! et un crouton de pain…

– Mais il ne voulait pas dormir !

Faut dire qu’avec les deux télés allumées qui se répondent, la pièce ultra ensoleillée et le chien qui saute sur le lit en remuant la queue quand il ne fait pas couiner son joujou en plastoc mordillé, comment dire ?… les conditions n’ont pas l’air tout à fait réunies pour faciliter l’endormissement de Michoco…….

Peu importe.  Tout simplement MERCI  pour cette pause impromptue !

 

ps : et puis je n’ai moi-même pas réussi à endormir michoco après, il n’avait peut-être tout simplement pas sommeil du tout : )
ps 2 : j’ai emprunté les dessins à Zarz que vous pouvez retrouver ici !