Jeu

20150101_105225

Pendant que les autres se jaugent à la course, s’entraînent à dribler ou vont se frotter aux plus grands, lui parcourt la brousse à la recherche de matériel. Une brindille, du rônier, une branche de bambou, des feuilles, un bout de corde, quelques pierres.

Chaque fois qu’un avion passe au-dessus du village, il se concentre au maximum pour tout regarder, les ailes, les hélices, la taille des hublots…

Les coucous se font rares dans le coin, mais il n’en perd pas une miette. Depuis qu’il a 6 ans il a dû en voir une dizaine.

Ceux qui ont voyagé ont raconté, il faisait nuit depuis longtemps mais il avait réussi à se faire oublier dans l’obscurité, il avait tout entendu, les toilettes à l’intérieur, les dames qui servaient du vin. Un jour il s’est fait punir par le maître, il était sorti en plein milieu de la classe mais ça valait la peine, il l’avait bien vu dans ces détails, et celui-là avait fait deux tours au-dessus du village.

20150101_105300Couper les ailes aux bonnes dimensions, confectionner les hélices, créer un double pont, comme dans ce catalogue qu’un touriste avait laissé derrière lui.

Fait de bric et de broc son avion commence vraiment à ressembler à quelque chose.

Les autres enfants s’approchent peu à peu. Lui reste concentré sur sa tâche.

Du haut de ses 10 ans sa passion à lui c’est fabriquer des jouets. Voiture, vélo, cerf-volant, animaux n’ont pas de secrets pour lui.

Le comble de l’histoire il s’appelle Noël…

Après tout, c’est peut-être le fils du père Noël ?

Il m’a finalement offert cet avion, demandant s’il pourrait avoir un ballon en échange ! J’ai bien entendu transmis la demande au Père Noël ;-)

 

C’était ma participation au Projet 52 de Ma’, semaine 21, retrouvez les autres contributions sur le thème du « jeu » ici !

Petites boîtes, jolies boîtes…

Petite je passais beaucoup de temps à fabriquer des boîtes en papier. Des petites, des grandes, des moyennes, des toutes petites, des minuscules, des géantes !

J’y déposais des secrets, mes dents de lait, des coquillages ou des cailloux précieux qui me faisaient voyager dans un monde de princesses et de trésors, des petits mots, des bijoux aussi et parfois même quelques insectes à soigner ou apprivoiser…

Puis de l’eau a coulé sous les ponts. Ces boîtes en papier ont perdu un peu de leur magie, sont devenues plus désuètes.

J’aimais toujours autant les boîtes- et je les adore toujours d’ailleurs- mais de là à en faire…

Petit à petit mes mains ont oublié.

Puis ma tête a oublié aussi.

Heureusement j’avais un petit cadeau à offrir en ce jour spécial du 11 février 2015. Un cadeau pour célébrer 5 ans. 5 ans de je ne sais pas ou plus très bien quoi d’ailleurs, mais 5 ans déjà, 5 ans seulement, 5 ans tout de même…J’avais malgré tout envie de marquer le coup, même si c’est un coup dans l’eau !

Finalement le bijoutier m’a donné une boîte toute faite et je sais que Grand Choco sera plus sensible à une boîte en tafta rouge qu’à une boîte en papier. Alors même si j’y ai mis mon cœur, l’objectif final étant de faire plaisir à la personne qui reçoit le cadeau, j’ai décidé de créer une plus grande boîte en papier qui servira de papier cadeau et contiendra THE boîte officielle et de garder la petite boîte pour y glisser un petit mot pour accompagner mon cadeau.

Je suis enchantée du résultat ! Toutes mignonnes et ultra simples à réaliser… 1 minute montre en main !

Je partage donc avec vous mes réalisations…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

ça vous plaît ?! J’ai choisi un papier cadeau uni vert et un joli papier cadeau à motif. La palette des possibles est illimitée tant par les coloris que par le rendu final de la boîte. Avec du papier origami ou canson le résultat est encore différent.

A titre indicatif :
. pour une boite de 7,5 cm côté, je suis partie d’un carré de papier de 21 cm de côté
. pour une boite de 5,5 cm de côté, je suis partie d’un carré de papier de 15 cm de côté

Pour que les 2 demi-boîtes s’imbriquent bien, petite astuce, j’augmente la taille du carré de départ de quelques millimètres pour le couvercle (5mm suffisent amplement).

Une petite idée originale pour glisser un mot, une friandise ou un cadeau à votre Valentin(e) en ce mois de février, vous faire ou faire plaisir ou encore réaliser un atelier créatif avec vos princesses et vos pirates !

Pour ma part, j’ai bien envie de créer des petites boîtes à partir des dessins réalisés par Michoco, et de lui en faire décorer d’autres avec des gommettes, des plumes et des collages de tissus. Pour les techniques de pliage avec lui, et même si c’est ultra simple, il faudra que je sois encore un peu patiente je crois… Mais je vais m’entraîner moi-même pour être au top le jour venu, pourquoi pas avec des tissus africains pour l’habillage… à suivre !

Voici un tuto vidéo vraiment très facile et explicite trouvé sur internet (ne prenez pas peur c’est écrit en langue étrangère mais il n’y a pas de son, allez, allez, cliquez sur play !!).

Bien entendu il existe des milliers de tutoriels, des milliers de modèles pour fabriquer de jolies boîtes. Partant de loin, j’ai réalisé le niveau 1 de la boîte en origami… ça fera sûrement bien rire certain(e)s -très doué(e)s, mais trop modestes pour se reconnaître ou se manifester. Il est aussi possible de créer des boîtes cubiques, rectangulaires, en forme d’étoile, avec un couvercle qui s’ouvre en pétales de fleur, des boîtes gigognes, des boîtes à bijoux (ça c’est quand vous atteignez le niveau 568393 !), etc, etc, etc !

Tout dépend de votre niveau de patience, des papiers que vous avez sous la main et du temps que vous pouvez/avez envie d’y consacrer…