Chocolat

Aujourd’hui Dominique est fier. Du haut de ses 7 ans il file à la boutique plus vite que l’éclair. Sa maman lui a donné 50 francs de plus. Il part acheter du pain. Il a vu passé le boulanger sur son vélo. Ce matin il y a donc du pain et ça change des bouillies de mil ou du lait chaud/ventre vide pour partir à l’école.

Sur l’étagère de Michel le boutiquier, un pot de beurre et un pot de chocolat à tartiner trônent en bonne position.

Quand je dis chocolat à tartiner, accrochez-vous bien, c’est un fait un mélange de pâte d’arachide et de pâte de chocolat, de quoi vous tenir au ventre toute la matinée…

Ici le pain ne se tartine pas à la maison, mais directement à la boutique.

50 francs CFA la dose (7 centimes d’euros). Le prix peut paraître modeste, mais c’est déjà une petite somme par rapport au pouvoir d’achat local, surtout si on devait multiplier par le nombre de membres dans la famille…

Il achète un pain et tend sa pièce de 50 francs. Pas besoin de conversation ou d’explication. Entre sa main experte le boutiquier tranche d’un coup sec le pain et insère dans l’un des morceaux la dose de chocolat, ni plus ni moins. Tous les 50 francs de doses additionnés font pile la somme du pot entier, il n’a guère le droit à l’erreur.

Pour Dominique qui a assisté à la scène plus d’une centaine de fois, c’est la première fois que le boutiquier tartine SON morceau de pain. Les autres enfants en chemin pour l’école s’attroupent.

Tout fier, il attrape sur la pointe des pieds le trésor et découpe ses 10 centimètres de pain en une vingtaine de morceaux. Personne ne crie ou ne se bouscule, mais personne n’est oublié.

Aujourd’hui c’était sa tartine, demain un autre enfant partagera peut-être son chocolat avec lui et tous les autres !

20150305_080515_resized

 

Encore une grande leçon de vie, mais oui c’est du vécu et ça donne une bonne claque à notre façon de voir et d’être… c’était ma participation au projet 52 de Ma’, toutes les autres sont réunies ici, sur le thème pour cette 10ème semaine du… chocolat ! je file moi-même me lécher les babines sur les autres blogs ;-)

Lever de pied

yogamrita_des_orteils_heureuxAutant que je vous annonce tout de suite la couleur, je ne vais pas parler de « lâcher prise », de « temps pour soi », ici il va être question de… tadam… roulement de tambour… constipation !

Nous n’avons jamais de problème de constipation chez nous, organisme, mode de vie, alimentation ? En tout cas c’est un problème que nous ne connaissons pas. Il ne s’est pas passé un seul jour dans la vie de Michoco sans qu’il n’ait fait caca au moins une fois. Quand il était encore en couche, ça me faisait parfois pester, mais je dois quand même vous avouer que j’aimais mieux ça qu’un petit bonhomme mal dans son corps…

Le calendrier de l’Avent est passé par là durant tout le mois de décembre… Un chocolat par jour, pour un petit bonhomme qui n’en mange que rarement, ça constipe !

Michoco mange très rarement du chocolat. Premièrement parce qu’il porte déjà un nom chocolaté, en bonne mère que je suis, je ne veux pas lui faire risquer l’overdose… Deuxièmement parce que tout morceau de chocolat ou nourriture à base de chocolat qui traîne dans la maison ne dure jamais bien longtemps quand je suis dans les parages… et je suis souvent dans les parages avant Michoco ! Pour le calendrier de l’avent, je me suis retenue, mais heureusement que les petites fenêtres du calendrier étaient scellées sinon j’aurai été capable d’échanger tous les quelques chocolats par des morceaux de fruits ! Je suis une horrible accro au chocolat et j’assume totalement, même au dépens de mon enfant !

Jus d’orange, pruneaux, boisson chaude, contre la constipation il y a pleins de recettes de grand-mère, dont une « mécanique » à laquelle je n’avais jamais pensé avant : lever le pied !

Il suffit de surélever les pieds de quelques centimètres pour faciliter la scelle. Une boîte en carton de 5cm de haut pour michoco, la petite marche d’escalier qui sert habituellement à michoco (20 cm de haut environ) pour moi et le tour était joué ! Simplicité déconcertante.

J’ai testé sur Michoco, ça marche ! J’ai testé sur moi (oui j’aime bien me lancer dans des expériences scientifiques sur mon corps !), ça marche !

Je précise que nous ne souffrons pas de constipation chronique, que je ne suis pas médecin et ne profère aucun conseil médical, mais c’est une astuce épatante que j’avais envie de partager avec vous ! Qui sait, elle pourrait également vous rendre service ?!

 

Non pas que je ne voulais pas faire un selfie de mes doigts de pieds smileys -je vous l’ai dit, j’adore faire des expériences avec mon corps !- mais l’image vient de

1er mai chocolaté !

20140430_132718Nous avons raté le virage du chocolat de Pâques (petit rappel ici).

Le jour J, j’ai un peu regretté.

Lors de mon dernier passage dans notre fameuse boulangerie préférée, j’ai craqué pour cet adorable lapin en chocolat et ses petits œufs fourrés, un des derniers du panier soldé trônant à côté de la caisse.

Les quantités sont « raisonnables » pour mon tout-petit, parfait :
.  je viens de sevrer Michoco du Ngalakh, ce n’est pas pour le droguer au chocolat !
. ça m’évitera d’avoir une excuse pour manger les 7/8ème de son sachet !

Michoco était ravi. Il a délaissé son dessert (compote pomme-ananas-mangue parsemé de morceaux de fraises, miam !) pour son petit sachet de Pâques, arborant un sourire jusqu’aux oreilles !

20140430_151548Il m’a demandé instantanément d’ouvrir le paquet.

Il a bien reconnu les œufs en chocolat avec leur emballage brillant et en a englouti un goulument avec sa tête l’air de rien : « mais je connais ce goût-là, j’en ai déjà mangé chez papi et mamie, c’est drôôôôlement bon ! », puis il a pris le lapin dans les mains.

Il m’a montré ses grandes oreilles, son nœud autour du cou, a commencé à lui taper la causette, l’a tenu dans les mains comme une petite figurine. Trop chou : il n’a pas remarqué que c’est du chocolat ! Ca commence à fondre… Clac, je coupe les oreilles du lapinou.

Michoco qui ne m’avait jamais fait le signe ou le bruit du lapin me les a fait immédiatement… Comme quoi il les avait bien intégré mais n’en avait pas l’usage car on ne rencontre pas beaucoup de lapins dans notre vie quotidienne (contrairement aux chevaux, chiens, chats, moutons, oiseaux, poules, chèvres, lions*, girafes*, zèbres* et autres éléphants*)
* je vous rassure ceux-là on les croise plus souvent dans les livres qu’en vrai !!

Je vous confirme que michoco porte très bien son surnom, tout comme sa maman (et son papa !), il A-DO-RE le chocolat…

Vive Pâques… Et bonne fête du 1er mai ! Peut-être que pour l’ascension on vous parlera de muguet ??!