la page blanche

pageblanche

Comment te dire les souffrances,

T’expliquer les silences ?

Comment trouver les mots ?

Les coucher sur le papier peut-être…

Te raconter mes peines, mes joies,

et tous ces petits rien qui remplissent ou délaissent mon quotidien.

Peser, noter, pleurer, déchirer, y repenser, rigoler.

Recommencer, se résigner ou persévérer.

Comment t’écrire tout ça… et tout le reste aussi ?

Parfois je préfère rester seule avec ma page blanche.

L’image vient de : un article de blog qui vient -comme quoi il n’y a pas vraiment de hasard- de me redonner une tout autre perspective de la plage blanche : « […] il suffit de mettre un enfant dans la pièce pour que le drame se transforme en jeu joyeux. Les enfants pensent avec leurs mains. » Vite, vite, je retourne gribouiller !

Advertisements

9 réflexions sur “la page blanche

  1. Marie Kléber dit :

    Pas toujours facile de trouver les mots même si parfois les sortir fait du bien. Touche finale douce et pleine de tendresse. Les enfants ont le pouvoir de transformer notre quotidien en quelque chose de magique.
    Affectueuses pensées

Un petit mot, ça fait toujours plaisir ;-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s