au bercail !

20150604_225308_resizedDéjà qu’on se sentait un peu carrément en vacances entre le congés maternité des unes, la fin des classes des autres, l’inscription à la piscine et les kermesses qui s’enchainent dans notre agenda de vacancier-ministre. Il faut bien l’avouer… depuis notre retour de Hong Kong, c’est freestyle à la playa… mais là, c’est le pompon !

Michoco a bien compris que je me la jouais plutôt coolos en ce moment… A l’heure de rentrer chez nous, du haut de ses deux pommes et demi il décide que non, lui il reste là. Il faut dire que « là », c’est un peu le paradis pour lui : nos voisins jumeaux ont non seulement bientôt 5 ans (autant vous dire que Michoco les regarde comme des Dieux vivants !), mais aussi une grande cour, une belle salle de jeu, beaucoup de jouets, et surtout chacun de leurs jouets en double exemplaire, gémellité oblige, le pied absolue pour Michoco qui peut faire combattre 2 Spiderman ensemble ou faire rouler 2 motos avengers en même temps (oui parce qu’en plus leurs jouets sont absolument fascinants aux yeux de Michoco qui me lance ses duplo et ses puzzles d’occasion dans la figure en rentrant à la maison…).

Bref, je compte les minutes, je plie bagage, j’explique, puis je menace de partir, rien n’y fait. Quitter le paradis sur terre pour aller ingurgiter une soupe, et puis quoi encore ?! Tu m’as pris pour qui ? Mon fils, cet ado, si si à son regard j’ai pris peur…

« Il n’a qu’à rester dormir » Trop tard, le mot est lancé. Tout le monde trépigne, hurle, saute, s’embrasse, et Michoco aussi. Well… Why not après tout ! Sachant qu’il y 99% de chance pour qu’il change d’avis, je suis joueuse !

Me voyant tourner les talons après 3 mots et 2 clins d’œil échangés avec la maman, je m’attendais à ce qu’il se ravise. Absolument pas. Avec un sens pratique à toute épreuve il me demande tout de même si je vais lui ramener sa tétine pour faire dodo. Oui… bien triste constat : il tient plus à sa tétine qu’à moi.

Je pars, libre comme le vent qui souffle dans le désert, en me disant après tout, la maison pour moi toute seule, et ne pas être réveillée par la morve de quelqu’un d’autre qui coule sur mes yeux, je ne dis pas non…

Au bout de 200 mètres il commence à drôlement me manquer, mais je prends conscience que ça va être mon fardeau de mère toute ma vie, alors autant s’habituer tout de suite ! Je prépare son sac : doudou, tétine, pyjama, change pour demain, sac d’école, brosse à dents. Je refais les 200 mètres dans l’autre sens pour aller déposer le sac de ma progéniture que je trouve entrain de rigoler, déguisé en super man de la tête aux pieds. Ils sont en pleine soirée pyjama ! Qu’il me semble grand soudain… Il vérifie très sérieusement si j’ai emmené sa tétine et s’en retourne d’un coup de cape à ses jeux.

Tant bien que mal j’essaie de m’agripper à lui pour obtenir un bisou. « Oui c’est ça maman, bon laisse moi maintenant ». Même si ce n’est pas formalisé ainsi j’ai bien visualisé ce à quoi j’aurai droit pendant les 20 prochaines années… Pathétique…

Je refais les 200 mètres dans l’autre sens (ça en fait des 200 mètres à force !) et me voilà rentrée chez moi, sans aucune tâche à faire que m’avachir dans le canapé ! ça fait tout drôle, je n’ai plus l’habitude !

Grand choco qui depuis qu’il est hors de Dakar est à nouveau transis d’amour pour nous (sympa mais ce serait mieux d’être transi d’amour pour nous quand tu es avec nous, quitte à faire la gueule quand tu es loin car l’inverse ça ne le fait pas trop…) réagit : « quoi ? Mais non, mais il est petit, Est-ce qu’il va dormir ? Il a besoin de toi ». Je vous dis je ne sais pas quelle mouche l’a piqué en brousse pour tout à coup s’intéresser à notre sort, je ne suis tellement pas habituée que ça devient louche !

Bref, il commencerait presque à me faire flipper ! Je tapote un texto pour les parents des jumeaux, puis l’efface. On a convenu qu’en cas de souci ils m’appelleraient, je ne vais pas en plus les harceler et passer pour une mère juive !

Finalement Michoco aime plus sa maman que sa tétine puisqu’il a expliqué à tous ces hôtes de manière apparemment très claire qu’il s’était bien amusé mais que les dodos, c’était avec sa maman ! Ils ont bien compris le message. Après quelques tentativettes et surtout l’avoir laissé bien s’amuser, ils l’ont ramené à 21h30 repu, lavé, dents brossées, en pyjama et surtout bien lessivé après cette demi-soirée pyjama bien excitante !

Advertisements

15 réflexions sur “au bercail !

  1. lexieswing dit :

    Rho je pourrais la laisser je pense, mais j’ai du mal à l’imaginer parce qu’elle n’est pas dans le jeu avec les autres comme Michoko. Du coup si je lui disais qu’elle reste dormir, même si sa copine Simone est là, elle serait horrifiée lol. Ca me plait ton histoire lol, ils ont l’air sympa la famille des jumeaux :)

  2. Marie Kléber dit :

    Un vrai petit homme Michoco! Pas sur que mon escargot serait d’accord pour rester sans moi…
    Quoi que parfois comme toi, il a une façon de parler qui me laisse sidérée. Il va falloir s’y habituer!
    Cool en tout cas qu’il ait apprécié cette mini soirée. Il y en aura d’autres!!

  3. Marie dit :

    Pas si simple de les lâcher, même quand ils sont grands. J’ai beau me dire que c’est l’occasion de profiter de la solitude, après tout, c’est pas plus mal… Mais la maison parait drôlement vide, dis donc !

  4. Nanou dit :

    Oh p’tite môman ! Je connais bien ce petit serrement de cœur et les larmes qui montent aux yeux dès que l’on a le dos tourné !!
    Je sais que ma révélation va réduire ton cœur en miettes mais je confirme avec trois grands enfants : ce n’est que le début et à l’adolescence c’est du brut de décoffrage ! Tu as encore un peu de temps devant toi !!

  5. Madeleine Deny dit :

    Magnifique récit comme d’hab! J’aime cette fin où les adultes font exactement ce qu’il faut pour que la soirée reste un merveilleux souvenir pour Michoco. A son âge une demi-soirée pyjama c’est pas mal!

  6. Juliette Giannesini (@Xiaozhuli) dit :

    Ça me ferait bizarre de laisser Mark dormir ailleurs, bien que ce soit très tentant les soirs où c’est impossible de le mettre au lit… il a déjà dormi chez ses grands-parents, ceci dit, et ça va. Mais hors de la famille… nah, il est trop p’tit. Puis personne ne nous l’a proposé :lol:

Un petit mot, ça fait toujours plaisir ;-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s