Les coquettes

20150318_112410_resizedAujourd’hui elle se sentait comme ces petites chinoises du siècle dernier aux pieds ridiculement enlacés. Ou comme ces petits rats de l’opéra qui rêvaient de poser leurs orteils sur des steaks bien frais.

Dès qu’on dépassait les 6 mois, cela devenait plus insupportable. La peau frottait, les ongles se cognaient, les sangles s’enfonçait dans la chaire jusqu’à la meurtrir.

Ses pieds étaient confinés. Ils avaient passés plusieurs mois libres. Libres de respirer, libres de gesticuler, libres de s’étaler.

Plus au nord les gens se sentaient peut-être moins libres, plus contraints et n’en souffraient pas plus que ça car c’était comme ça que leurs pieds étaient dressés, domptés, rendus dociles.

Cette année, elle avait résisté aux matinées un peu fraîches. Les soirées à l’extérieur c’étaient faites rares. Et puis pas de retour vers le grand froid au programme, pas de voyage là où ce n’est plus une question de choix ou de confort, mais plutôt une question de survie…

Ce matin, elle avait voulu sortir ces petites ballerines achetées en solde l’été dernier et jamais encore portées. La chaleur faisait timidement son retour. Bientôt il ne serait plus question de les enfiler jusqu’à l’année prochaine.

Ce matin, dès qu’elle y avait glissé le pied, elle sentait que c’était une belle erreur, que ses pieds avaient bien trop pris leur aise pour accepter sans rechigner cette petite coquetterie.

Maudites chaussures fermées…

Publicités

7 réflexions sur “Les coquettes

  1. Catwoman dit :

    Ont ils survécu à cette journée de torture ces pieds ? Elles sont bien belles en tout cas ces ballerines…

    Ça me fait sourire parce qu’hier, j’ai infligé une autre torture aux miens: me porter dans des talons aiguilles jusqu’au port pour contrôler une pollution…

    • petiteyaye dit :

      Dur dur la journée… oui elles sont adorables vu de leurs boîtes, démoniaques mises aux pieds… je préfère encore les talons aiguilles tant que les chaussures sont ouvertes sauf pour contrôler des pollutions !!

  2. Danielle dit :

    Bin moi c’est plutôt chaussures bien fermées et chaussettes , vivement que je mette des petites ballerines !
    Comme quoi tout est relatif

  3. Marie Kléber dit :

    Elles sont mignonnes comme tout mais jamais sous 40 degrés! Dès que l’été est terminé, mes pieds souffrent beaucoup aussi..Marcher pieds nus toute l’année, un rêve pour moi!

Un petit mot, ça fait toujours plaisir ;-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s