22 + 2 = 2 !

20141019_114845_resized_1Le mois passé il y avait le passage à l’automne pour me le rappeler, mais ce mois-ci j’ai oublié ! Oublié le moi-nniversaire de Michoco.

Hier il a eu 22 mois…

Cet oubli me confirme qu’on est bien passé à autre chose, qu’à son âge on ne compte plus en mois…

22 + 2 = 2. Dans deux mois il aura deux ans…

Deux petits mois où je ne vais que pouvoir constater une fois de plus qu’il n’est vraiment plus un bébé.

Exit les couches depuis cet été, notre quotidien est fait de jeux sur le pot, il vient me voir les bras débordant de petites voitures et de playmobils et me dit fièrement « caca » avant de se diriger vers la salle de bain, si je passe la tête trop tôt, il me fait « non », accompagné d’un geste de « va-t’en ! », de cacas « cargot » (pour vous mettre dans la confidence, Michoco adore observer si ses cacas ressemblent à des escargots et là il veut absolument que je sois là !), de pause pipi avant de monter dans la voiture ou sur le chemin de notre promenade.

Exit les petits pots, les derniers qui trainaient dans le congélateur ont été vidés et pas remplacés. Maintenant c’est assiette et fourchette et gare à maman si elle s’avise de vouloir aider…

Exit les bodys et les babygros, remisé dans un carton.

Il court à une vitesse folle, escalade les tas de sable, les tas de cailloux, saute les margelles. J’ai peur, mais je ne dis rien car il connaît bien mieux ses limites que moi en fait…

Les mots c’est comme un catalogue de Noël, y’en a pour tout le monde, tous les goûts et ça ne finit pas. Des fois je me demande d’où ça sort : princesse ? accroupi ?? Et puis je me rappelle qu’il passe la moitié de ses journées à l’école où il découvre plein de trucs !

D’ailleurs il ne passe plus la porte noire de notre portail sans y faire un trait avec le doigts et énoncer haut et fort son prénom, il paraît qu’à l’école ils font l’appel !

Il y a aussi le début des réponses qui tuent :
« Comment s’appellent tes amis à l’école ? » « Copains ! » Bah oui, logique… Je dois lui demander trois fois par jour, il ne va pas non plus me les énumérer à chaque fois…
« Est-ce que tu as le droit de monter sur la table ? » « Non non non ! » Je vous laisse imaginer la petite intonation et le sourire qui vont bien…
« Qui est coquin ? » « Seck ! » (notre gardien) La réponse parle d’elle-même je crois.

Kaï maman, kaï* (« viens » en wolof), une main de fer dans un gant de velours. Il en impose Michoco, il dirige son petit monde comme il l’entend, arrive toujours à ses fins, mais tout en douceur, j’adore !

Il maîtrise son petit monde à la perfection, ses jouets, ses livres, les rythmes, l’heure du dodo, son environnement aussi : sur le chemin pour aller à l’école, il ne rate pas un camion citerne (tiiiiiiterne !), pas un drapeau qui flotte au vent (apeau, apeau !!!), les gens qu’il côtoie : impossible de partir de l’école le midi sans avoir embarqué son copain Nathan et la nounou de Nathan qu’on dépose en route.

Les négociations pour sortir sans une tonne de jouets de la maison tirent en longueur, mais j’arrive encore à avoir le dernier mot, jusqu’à quand ?

Et puis il y a ces moments où il me saute au cou pour descendre de sa chaise à la fin du repas.

Il y a ces « maman » quand il aperçoit ma tête à la porte de sa salle de classe.

Et puis ces « bobos là… bobo là » quand je lui passe de la crème sur ces ex-boutons de moustiques, je vois bien qu’il joue la montre, mais j’en profite un peu beaucoup moi aussi !

Il y a ses éclats de rire et ses grands yeux qui brillent quand je lui cours derrière avec des grognements de monstre ou qu’il sort de sa cachette…

Et son sourire tout en retenue quand je lui bisouille les joues, les oreilles, le cou !

Je profite de chaque seconde car bientôt il n’aura plus besoin de ma main pour descendre les tas de sable, il ne m’invitera plus à observer ses cacas-cargots ou à partager ses jeux, m’expliquera que c’est « has been » de sauter au cou de sa maman ou de sourire sous ses bisous…

Je sais que j’ai encore un peu le temps, mais vu à l’allure à laquelle ces 22 mois sont passés, je préfère m’y préparer en conséquence et profiter, profiter, profiter !

 

Advertisements

18 réflexions sur “22 + 2 = 2 !

  1. fedora dit :

    Oui, profite car ça passe vite !!! Mais après, il y a plein d’autres moments différents mais (à mon avis) de plus en plus intenses ! La poulette a passé une grande étape cette année et pourtant, même avec son autonomie qui grandit de plus en plus, il y a toujours ces moments de grande complicité, différents avec moi ou son papa, mais bien présents… <3

  2. Marie Kléber dit :

    J’aime t’etendre nous parler de Michoco qui grandit. Mon escargot a eu 20 mois et je le retrouve un peu dans tes descriptions. Doucement ils lâchent notre main, mais il y aura d’autres moments à vivre ensemble, des moments juste différents.

  3. Pasquunemère dit :

    Et bien, et bien, il semblerait que l’on soit face à ce que l’on appelle désormais un petit garçon… Mais puis je te poser une question? Comment se fait il qu’il aille à l’école? C’est le système sénégalais qui veut ça?

    • petiteyaye dit :

      Quoi ??!? Tu as raté notre rentrée ! Ce n’est pas le système sénégalais, c’est une école privée, tenue par une française. En fait certaines communes en France ont aussi l’école maternelle à deux ans, ça s’appelle « toute petite section » et ici toutes les maternelles privées proposent la toute petite section car avant leurs deux ans beaucoup d’enfants sont gardés par une « nounou » qui vient au domicile de la famille. Peu de sociabilisation, les « nounous » n’ont rien à voir avec les assistantes maternelles françaises non plus qui ont des objectifs, des idées de sorties et d’activités, la mise en place d’un rythme… donc ça répond à un besoin des familles (qui ont quelques moyens) et comme michoco est de la toute fin de l’année bah il n’a pas encore deux ans, mais il adore ! ce n’est que le matin (moi je le mets au plus tard le matin et le reprend au plus tôt : 9h-12h), ils font éveil corporel, comptines et musique, activités manuelles, jeux d’eau, dans leur salle ils ont des tapis, des jeux, des livres adaptés à leur âge. bref, très ressemblant aux « grands » de la halte-garderie si ça peut te rassurer, mais ça s’appelle école ! Les petits qui intègrent le système sénégalais peuvent selon les villes et les places disponibles eux aussi entrer à 2 ans ou 3 ans, ou 4 ans dans la « case des tout-petits » !

    • petiteyaye dit :

      C’est pas une course ! Mais c’est vrai que j’ai constaté qu’il est souvent dans le créneau des bébés qui ont 3-4 mois de plus que lui. D’ailleurs il a marché a 10 mois et demi ! Certains pensent que je le pousse alors que ce n’est pas du tout mon souhait, je le laisse simplement vivre sa vie !

Un petit mot, ça fait toujours plaisir ;-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s