mon livret de famille amputé

livret-de-familleMonsieur le Député,

J’ai été interpellée il y a quelques jours par un article rédigé sur le blog d’une femme belge en couple avec un compagnon français. Ils ont un enfant ensemble. Elle faisait le récit de son livret de famille dans lequel le nom de son conjoint apparaît à la page « père », mais le sien n’apparaît pas à la page « mère »…

J’avais vaguement entendu parler de cette bizarrerie mais n’y avais pas vraiment prêté attention à l’époque. Cette fois-ci, j’ai sauté au plafond !

Je sais que vous êtes un élu dynamique, proche de vos concitoyens et en tant que député des Français de l’étranger, même si dans notre circonscription le mariage des couples dits « mixtes » est malheureusement souvent un passage « forcé » pour faciliter les démarches administratives et la vie commune, il arrive aussi que des couples fassent le choix de ne pas se marier et de devenir des familles… sans se préoccuper du fait qu’ils soient de deux nationalités différentes !

Un parent étranger, s’il n’est pas marié avec son conjoint français, n’a donc en l’état actuel du droit français pas « droit de séjour » sur la page « père » ou « mère » du livret de SA famille… Je file vérifier sur une source indiscutable : www.vosdroits.service-public.fr. Le site confirme bien noir sur blanc…

Aujourd’hui, et alors que les débats sur la famille sont vifs en France, beaucoup de « familles » ont donc droit à un demi-livret de famille, un livret de famille qui ne leur reconnaît que la moitié de leur famille, un livret de famille qui ne reflète pas leur réalité familiale, un livret de famille qui est amputé d’un de leur membre…

C’est une image bien sûr, mais le seul fait d’être « étranger » peut-il justifier cela ?

Alors d’accord, il doit y avoir des difficultés légales pour certifier la véracité des déclarations et des preuves apportées par le conjoint/parent étranger, je peux en convenir.

Alors d’accord, cela ne change pas les droits, l’autorité parentale, les actes de naissance, le droit à la nationalité des enfants. Cela ne change pas non plus le nom de famille que les enfants peuvent porter, ni les prestations familiales auxquelles ils peuvent prétendre ou pas. En fait cela ne change rien. Absolument rien dans la vie quotidienne de la famille. Mais c’est blessant.

C’est blessant pour l’enfant.

C’est blessant pour le parent français qui ne peut faire une place « digne » à son partenaire dans le livret de famille de son pays.

C’est blessant pour le parent étranger qui n’apparaît pas sur le livret à la page « père » ou « mère », page condamnée à rester vide… Le parent étranger n’a le droit qu’à un report de son nom dans une « mention marginale », littéralement dans la marge d’un coin de feuille du livret donc…

livret de famille page pere-mereDeux petits exemples pratiques : Imaginez le jour où vous devez inscrire votre enfant à l’école et où vous présentez un livret de famille de mère ou père célibataire alors que vous êtes une famille « normale » (je pèse mes mots)… Imaginez le jour où en cours d’instruction civique on demande aux enfants d’étudier leur propre livret de famille et que vous deviez expliquer à votre enfant pourquoi la page « père » ou « mère » est vierge, vous qui vous battez pour la tolérance, le respect, l’acceptation des différences, qui militez contre les discriminations et le racisme…

J’aimerai comprendre pourquoi, si l’on peut reporter le nom du parent étranger en mention marginale, on ne peut pas le faire sur la page « père » ou « mère » ? Comment il est possible de pouvoir transmettre son nom de famille à son enfant et ne pas pouvoir apparaître comme son « parent » sur son livret de famille ? Comment on peut être redevable d’une pension en cas de séparation du couple et ne pas être reconnu dans le livret de famille ? J’aimerai savoir comment en 2014 en France, à l’heure où le mariage n’est plus un passage « obligé » pour constituer sa famille, on ne puisse pas trouver une procédure administrative qui permette de reconnaître l’extrait d’acte de naissance étranger du parent étranger sur le livret de famille français, sachant que le second parent et les enfants sont français, sachant que le nom du parent étranger apparaît bien sur l’acte de naissance français de son enfant ?

Si je me pose ces questions, ce n’est pas pour ouvrir des droits pour l’ « étranger », mais bien pour que les familles concernées soient « symboliquement » reconnues comme telles par la France.

Avez-vous déjà été sollicité sur cette question ? Avez-vous eu à débattre de ce sujet à l’Assemblée Nationale ?

Que peut-on faire pour faire évoluer la loi et les démarches administratives en la matière ?

Je vous remercie d’avance de l’attention que vous porterez à ma requête et reste à votre entière disposition.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Député, l’expression de mes sentiments les meilleurs.

 

Deux articles de blogueuses sur le sujet :

– celui qui m’a fait sauté au plafond récemment : Ma fille n’a pas de mère de « Happy countdown, une maman belge à Paris ».

– un autre trouvé sur internet au cours de mes recherches : Livret de famille avec parent né à l’étranger de « des mômes, des livres, des casseroles, et des vélos, la vie d’une traductrice mère de famille nombreuse »

Et promis : je vous tiendrai au courant si mon Député me répond !

 

Advertisements

18 réflexions sur “mon livret de famille amputé

  1. Marie Kléber dit :

    C’est assez incroyable Petite Yaye!
    On a tous un père et une mère, qu’il soit français ou non, je ne vois pas bien où est le problème. Je n’ose imaginer l’impact psychologique pour l’enfant qui ne voit pas le nom de son parent figurer sur son livret de famille.
    Nous avons eu un problème avec notre livret de famille à la naissance de l’escargot. Il a été enregistré sans « père ». Le dossier est au TGI depuis 1 ans et demi. Je ne sais pas si cela sera régularisé un jour. Il a donc un livret de famille (son prénom avec mon nom) et un acte de naissance (son prénom avec le nom de son père).
    Nous vivons dans un monde bien étrange. Mais dans certains cas, je pense que c’est fait pour protéger l’enfant, par peur des enlèvements (qui sont malheureusement plus fréquents quand un des parents est de nationalité étrangère).

    • petiteyaye dit :

      oui incroyable est bien le mot… au milieu de tout ce mic-mac, on arrive a beaucoup de situation ubuesque… La tienne est encore un autre cas, encore plus ubuesque !! Il y a sans doute des explications recevables de vérification de l’identité de la personne étrangère, mais à partir du moment où elle figure comme « père » ou « mère » de l’enfant sur l’extrait d’acte de naissance français de l’enfant, je ne vois pas bien pourquoi le parent étranger ne pourrait pas apparaître sur le livret de famille… Pour l’argument des enlèvements d’enfants par le parent étranger, ils ont malheureusement tout autant lieu dans les cas de familles mariées où les 2 parents apparaissent bien sur le livret…

    • petiteyaye dit :

      C’est une situation qui touche beaucoup de familles. Je crois que notre devoir de citoyen est aussi de faire remonter ce qui ne nous convient pas dans cette société pour essayer de faire bouger les choses… à suivre donc !

  2. fedora dit :

    Je suis aussi un cas à part !!!! Belge avec un compagnon français. Nous avons fait le choix de ne pas nous marier mais on avons opté pour une « cohabitation légale » (l’équivalent du pacs en france je pense…) Et puis, après de longues démarches, le barbare a adopté ma fille. Une poulette avec un papa qui l’a choisie, une cohabitation avec un homme dont la plus belle preuve d’amour a été de prendre « le paquet complet » si je puis dire… On voudrait que la poulette aie la double nationalité… parce que bon, la moitié de sa famille est en France, son nom est désormais français, sa vie sera peut-être un jour en France… ce beau pays de la liberté, égalité, fraternité…. Mais non ! Non parce que nous ne sommes pas mariés ! ça me révolte à un point ! Je ne comprends pas ce que ça change…

    • petiteyaye dit :

      Si, en suivant bien les démarches, et même si ça prend du temps, je pense qu’elle pourra obtenir la nationalité française, une carte d’identité française et tout le package, mais toi, tu n’apparaitras pas sur votre livret de famille français en tant que sa mère !!!

      • fedora dit :

        On a voulu entamer les démarches (longues en effet) mais on nous demande notre attestation de mariage… et je sais qu’en France, il faut être marié pour adopter… Bref, on verra. Mais tu penses bien que le fait de ne pas apparaître sur le livret de famille me fait évidemment bondir de joie !!!!

  3. pomdepin dit :

    J’avais vu le premier aussi, merci pour le deuxième lien. Même avec un livret de famille « complet » on doit justifier de la nationalité de nos enfants, alors j’imagine la galère…

    • petiteyaye dit :

      Si en plus le conjoint est noir, alors là je ne te raconte même pas…. !!!! et après on nous fait des beaux discours : le métissage c’est l’avenir de la planète, vous êtes un modèle de fraternité pour le monde, et j’en passe ;-)

  4. Danielle dit :

    J’espére que ça va avancer , même avec ces fous du mariage « je ne sais trop quoi , ». Mais il faut continuer à dénoncer et faire pression sur les élus et autres institutions. Bon , encore du chemin à faire mais je vous vois tous plein de courage…

Un petit mot, ça fait toujours plaisir ;-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s