notre fée électricité

fée electricité

 

Quatre ans, un disjoncteur enfin adapté et 3 minutes d’intervention de l’électricien plus tard, tous mes problèmes d’électricité sont envolés (ou presque)…

Je peux désormais allumer la clim de Michoco ET faire cuire un gâteau dans le four !

Faire bouillir de l’eau électriquement ET repasser du linge !

Me griller un tartine ET me faire couler un bain !

Je peux même faire cuire un gâteau, pendant que Michoco dort sous la clim, que je fais couler un bain en mangeant une tartine grillée pendant que mon linge se repasse tout seul !

Je suis passée du mode « un appareil électroménager à la fois », au mode « Las Végas full option ».

Vous qui lisez cet article d’Europe, d’Amérique du Nord ou de tout autre lieu où il est « normal » d’avoir du courant dans son logement, nous vivons ici dans un questionnement perpétuel : « y-a-t-il du courant ? » « combien de temps va durer la coupure ? » « Combien de temps jusqu’à la prochaine coupure ? » « Est-ce notre disjoncteur qui fait des siennes ou une coupure générale ? ».

Les coupures électriques sont fréquentes et franchement ça remet en question votre planning, votre journée, votre organisation, votre petit train-train quotidien. Sans bébé, je courrais d’un quartier à l’autre pour pouvoir régler une urgence de boulot qui nécessitait une connexion internet (et donc du courant), une photocopie (et donc du courant), un mail de confirmation (et donc du courant)… Je m’organisais des restos improvisés quand la coupure s’éternisait, une pause hammam quand l’eau n’arrivait plus.

Avec un bébé, quand en plus de l’électricité dépend aussi la montée de l’eau à votre étage, ça devient franchement chiant… Changer un bébé dans le noir le plus total, ne pas pouvoir mixer sa compote au moment où vous en avez justement besoin, se retrouver avec 54 petits pots décongelés sur les bras en même temps, tourner le robinet d’eau et ne pas avoir une seule goutte d’eau sous la main, devoir échanger le babygros manches longues spécial clim de votre bébé contre un petit body léger en pleine nuit car la température grimpe exponentiellement sans la clim, vous relever 3 heures plus tard pour faire l’opération dans le sens inverse car le courant est revenu…, devoir dîner un quignon de pain, aller se coucher à 20 heures car vous êtes bloqué dans la maison à « garder » votre bébé (la lecture à la bougie ça va 10 minutes, hein ?!)…

Pour l’avoir fait durant plusieurs mois, je préfère 1.000 fois vivre sans électricité en pleine brousse. Au moins, vous savez que vous n’avez pas d’électricité et vous faites sans. Vous êtes équipés (torche, bougie, réchauffage de l’eau la journée au soleil), vous avez organisé votre quotidien pour qu’il tourne sans électricité, les gens autour de vous sont également habitués, organisés, et vous vivez au rythme de la nature.

En ville, tout votre petit confort personnel justifié par le fait qu’il y a régulièrement de l’électricité, ne fonctionne plus et vous êtes perdu, désœuvré, désorganisé, désemparé… Au mieux c’est pénible, au pire c’est vraiment handicapant.

Notre nouveau disjoncteur ne règle pas tous les problèmes, mais par cette période de chaleur où je fais tourner la clim pour les dodos de Michoco, ça va me soulager un peu de savoir que je peux allumer un autre appareil électrique ou prendre une douche en même temps !

 

Pour vous coucher plus cultivé ce soir, je vous ai mis en illustration une jolie œuvre d’art : « la Fée électricité » de Raoul Dufy (1937). Si vous voulez poursuivre le cours d’histoire de l’art, c’est par ici !

Publicités

5 réflexions sur “notre fée électricité

Un petit mot, ça fait toujours plaisir ;-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s