ma maladie… mon mal a dit…

douleurQuand le mal a dit, j’ai mal au dos, aux épaules surtout, j’en avais vraiment plein le dos de porter tout le poids de ce nourrisson toute seule.

Quand le mal a dit, abcès au genou, je n’ai pas compris que je n’avais pas pris le temps de nettoyer toute la colère que j’avais enfoui au fond de moi, jusqu’à ce que ça s’infecte et m’empêche même de marcher, d’avancer.

Quand le mal a redit abcès, à l’aine cette fois-ci, je me suis bien dit qu’il y avait un souci, un déséquilibre, et qu’en plus ça touchait à mon intime, mon intimité.

Puis le mal a dit maux de cou, tension, torticolis, blocage de cou, souvent, trop récurrents, tout le temps, je ne savais pas encore que mon corps me disait que ma vie ne prenait pas la direction que je voulais, que j’avais peur / ne voulait pas voir ce qui se passait derrière mon dos, que j’avais du mal à dire NON parfois, que j’avais du mal à dire OUI aussi d’autres fois.

Quand le mal a dit grincements de mâchoire la nuit, à s’en réveiller de douleurs, de tensions, à s’en casser les plombages, à s’en casser des bouts de dents, j’ai mis longtemps à réaliser que j’en avais marre de serrer les dents tout le temps et que la situation me faisait vraiment grincer des dents. Le jour où je l’ai réalisé et formalisé, le jour où je l’ai dit, tout était fini.

Quand le mal a dit règles sans dessus dessous, j’ai bien vu que ce n’était plus moi qui fixais les règles de mon propre corps. Je comprenais aussi que la féminité dans laquelle on me cantonnait, ce n’était pas la féminité que je voulais vivre.

Alors les maux de cou sont revenus…

Les maux de gorge sont arrivés aussi et là j’ai dit : il faut parler, il faut que ça sorte.

J’ai parlé de ce qui se passait derrière mon dos, j’ai dit OUI à ce que j’avais envie de dire oui, j’ai dit NON aussi à ce que j’avais envie de dire non. Mes maux de cou ont disparu. Mes maux de gorge aussi.

Depuis je me sens plus légère, et d’ailleurs j’ai perdu comme par magie ces kilos en trop qui me collaient à la peau !

Alors je traîne toujours mon eczéma, mais je me soigne…

Et vous, vous avez mal où ?!

 

La maladie est une façon que le corps trouve pour exprimer un déséquilibre, un mal-être, un conflit interne. Tout ce qui n’est pas dit, tout ce qui n’est pas en accord avec nous même s’imprime et a besoin un jour de ressortir d’une manière ou d’une autre. Pour une introduction au sujet, j’ai bien aimé ces deux liens ecoute ton corps et dicomaux, mais il en existe beaucoup d’autres sur internet, en librairie et chez les spécialistes de médecine classique, traditionnelle ou alternative.

 

Advertisements

20 réflexions sur “ma maladie… mon mal a dit…

  1. Marie Kléber dit :

    Notre corps sait nous dire quand ça ne va plus, ou qu’une situation a trop duré. Notre corps nous force à mettre des mots sur ce qui ne va pas.
    En t’en rendant compte, tu as pu à chaque fois inverser la vapeur, en parler et peut-être changer certaines choses dans ta vie.
    Il faut apprendre à écouter son corps.
    Je pense bien à toi petite yaye. Prends soin de toi.

  2. Cari dit :

    comme tu as raison! Je sais que mes cystites sont du à un mal être ou a des chocs émotionnels. (Parfois du a pas d’bol quand tu te prend pour un chameau…) je sais ce que je dois faire… mais comment mettre une distance avec une personne toxique quand il s’agit de son propre père…dur, dur!

    • petiteyaye dit :

      Le fait d’en prendre conscience par et pour soi-même et d’en parler, je crois qu’un bon bout de chemin a été fait. Si tu ne peut pas rendre l’autre moins toxique, mets une combinaison anti-toxique pour que ça ne t’atteigne pas ! Facile à dire hein… merci pour ta visite et prends bien soin de toi ;)

  3. lialia dit :

    Très réaliste et très bien écrit ton sujet….prends soin de toi ! Oui le corps est vraiment le reflet de notre âme. Moi quand j ai les boules et que j ai un noeud à la gorge, un truc qui passe pas…j ai la thyroïde qui déconne…..suite du choc émotionnel de ma séparation
    !!! Shit!

  4. Voilapapa dit :

    Un joli texte qui trouve de fortes résonances en moi. Je suis atteint d’un eczéma sévère et chronique… Rappeler ce que le mal a tenter de dire et ce que je pourrais dire pour retrouver le bien, voilà qui met du baume au cœur !
    Grâce à ta venue sur mon blog, je découvre le tien… Une sacrée belle découverte, je reviendrai !

    • petiteyaye dit :

      Merci voilà papa, moi j’ai toujours du baume au cœur quand je tombe sur ton blog !!
      Pour l’eczéma, rien n’y fait, il paraît que ça remontrerait de la petite petite enfance, une histoire de transmission d’angoisse de la mère à l’enfant… j’y travaille, si tu avances plus vite que moi, dis-moi ;-)

  5. lexieswing dit :

    Même pb que Cari : les cystites. 5 ans avec une par jour. Un doc m’avait dit que la vessie représentait le territoire, et que des cystites à répétition pouvaient être la démonstration d’un territoire « empiété ». Depuis que je suis loin, mon territoire est à l’abri et ma vessie va mieux :)

    • petiteyaye dit :

      génial ! j’adore voir à quel point c’est complètement fou, mais très vrai dans beaucoup de cas (plus faciles d’ailleurs à déceler après coup…) ! Bien contente que ton problème de territoire soit réglé ;-)

Un petit mot, ça fait toujours plaisir ;-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s