Dire que je vais balancer mon tout petit dans la cour des grands…

scared womanNous étions encore la tête dans les vacances.

La blogosphère n’avait pas encore été inondée d’articles « comment préparer la rentrée ? »  » conseils pour bien commencer l’école » « la rentrée : on compte les dodos » « les meilleurs livres pour préparer vos petits à la reprise » « le meilleur et le pire des rentrée des classes », etc.

Il y a deux semaines, je vous aurai fait un article ultra positif sur mon bonheur d’envoyer Michoco à… l’école !

J’étais sur mon petit nuage, ravie qu’il puisse enfin vivre des expériences en collectif, contente de lui donner l’occasion de découvrir pleins d’activités, de se faire des amis, d’interagir avec d’autres adultes. J’étais fière qu’il puisse faire son petit bout de chemin un peu plus loin de sa maman, soulagée d’imaginer pouvoir enfin bosser 2 heures consécutives sans être interrompue, bref heureuse qu’il grandisse ! J’ai fanfaronné tout l’été sur cette nouvelle étape dans notre vie à tous les deux. J’avais une confiance absolue en lui, en moi aussi. Je me sentais prête, je le sentais prêt aussi.

Oui mais ça c’était il y a deux semaines…

Et depuis, j’ai peur ! Je n’ai pas peur : je suis carrément flippée !!!!

Michoco semble toujours aussi serein, il connait son cartable, sait dire le mot école, mais il ne sait pas ce qui l’attend, lui !

Je n’avais pas réalisé :

  • que j’allais abandonner mon petit bonhomme
  • que peut-être il allait pleurer
  • que peut-être il n’allait pas pleurer (qu’est ce qui est pire ??)
  • que je ne saurai pas exactement comment se sont déroulées ses journées
  • qu’il faudrait que je le bouscule un peu le matin, lui qui vient (enfin) de rallonger ses nuits jusqu’à 8h15 (couché à 19h30, pas mal hein ?!)…
  • que quelqu’un pourrait lui faire du mal
  • qu’il n’y aurait pas toujours quelqu’un pour l’aider à se relever s’il tombait
  • qu’il ne réussirait peut-être pas toujours à se faire comprendre, moi qui connais chacun de ses signes, chacun de ses mots, chacun de ses battements de cils…
  • qu’il n’aurait pas tous les mots, la maturité pour me faire partager son ressenti
  • qu’étant né fin décembre, il serait aussi le plus petit de la « toute petite section », le plus petit de toute l’école… mon déjà grand que je trouve finalement si petit pour cette cour de grands…

Je n’avais pas non plus réalisé :

  • qu’il faudrait que je prenne sur moi,
  • que c’était moi l’adulte de l’histoire et que c’est probablement lui qui va me donner une grande leçon de grand…
  • que, même si j’adore le voir grandir, je voudrais aussi le garder toujours tout contre moi comme mon petit bébé tout juste sorti de mon ventre.

Alors je vous rassure (vous n’avez pas besoin d’être rassurés, mais moi si !!!), à deux ans (20 mois 1/2 pour Michoco), le but n’est pas d’apprendre à lire et à écrire ! L’école à deux ans (pour ceux qui en ont les moyens…) correspond à un besoin de socialisation car ici beaucoup de petites têtes blondes (ou brunes !) sont avec une nounou dans leur maison et qu’il n’y a pas vraiment de lieux de rencontre (ludothèque, square, bacs à sable… si ce n’est au hasard d’un coin de plage). Il ira 5 matinées par semaine dans des conditions ultra privilégiées par rapport à la France (une maîtresse et 3 ou 4 assistantes de classe pour 20 élèves, ça vous fait rêver ?), accompagné par une équipe qui semble ultra bienveillante.

Je me regonfle à bloc, remplis mes poumons. Je sais que mon état d’esprit influera beaucoup sur le sien. Je pense aux mamans qui ont dû laisser leur petits bouts à 2 mois, 5 mois, un an et goûte mon bonheur d’avoir tant pu profiter de lui. Je me ressasse toutes les raisons qui m’ont fait faire ce choix, compte les points positifs. Bref, à J-7, je me donne du courage comme je peux…

Mais une chose est sûre :

Même si le jour de la rentrée j’oublie son cartable, son goûter, sa gourde, sa tenue de rechange, ses fournitures scolaires, ses chaussures…

Même si le jour de la rentrée je l’oublie à la maison…

Je ne vais pas oublier d’emporter mon paquet de mouchoir !!!

 

crédit photo : j’ai cherché une photo au hasard du web, mais l’article d’où elle provient est très éclairant : je viens enfin de comprendre pourquoi je ne mincis pas ;-)

Advertisements

10 réflexions sur “Dire que je vais balancer mon tout petit dans la cour des grands…

  1. fedora dit :

    Bonne rentrée à Michoco ! et courage à toi ma belle (tu vas voir, dis la maman qui stresse pour la sienne de poulette, ça va aller ! les enfants ont beaucoup plus de ressources qu’on ne pense ^^) Plein de bizz

  2. pomdepin dit :

    Bon courage! Tu verras, ça se passera très bien pour lui. Et mêmes les enfants qui pleurent s’arrêtent de suite des que les par tes sont partis et vont jouer avec les autres comme s’ils n’avaient jamais hurlé comme des banshees 30 secondes avant. Je soupçonne qu’ils font ça pour bien culpabiliser les parents quand ils les sentent un peu angoissés!

  3. Juliette Giannesini (@Xiaozhuli) dit :

    Dis-toi que c’est positif pour lui! Tu lui ouvre une porte sur le monde, et ça c’est cool. Les angoisses sont bien normales, mais ça reste une belle étape, l’apprentissage de l’autonomie. Bon, en tant que mère je flipperais aussi… en silence, car là j’aimerais bien commencer à faire garder Mark et retrouver du temps pour bosser! C’est cher l’école chez toi?

    • petiteyaye dit :

      oui, j’ai eu mon coup de flippe, mais je suis vraiment contente en vrai ! même si le mot « école » fait un peu peur quand ton enfant a 20 mois, hein ?!
      Pour le prix tout est relatif au pouvoir d’achat que tu as… à titre comparatif je suis tombée par hasard sur une pub d’une garderie anglaise : deux jours de la garderie anglaise = un mois d’école pour nous !! environ 120 euros par mois, mais à ce prix là tu te doutes bien que ce n’est accessible qu’à une infime partie de la population (expat, famille mixtes, ministres et autre bourgeoisie sénégalaise…), j’aurai sans doute l’occasion d’en reparler !

  4. Danielle dit :

    Arretez de fliper les mamans. Les petits ont beaucoup de ressouce et c’est bien qu’ils voient autre chose que les » « jupes » de leur maman , méme s’ils apprennent plein de choses avec elles!
    Et puis , ca ne fait que commencer.
    Cool cool c’est ca qui va les aider

Un petit mot, ça fait toujours plaisir ;-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s