Une robe à 12,50 € ça ne vous interroge pas ?

Soldes… Promotion… Destockage… Tout doit partir… Liquidation… Discount… Low cost…

L’histoire : une femme achète un vêtement et trouve cousue en plus de la traditionnelle étiquette (taille, 100% coton et autre mention contenue sur une étiquette de vêtement), une seconde étiquette contenant un message au secours : « Nous sommes forcées à travailler des heures épuisantes ».

ouvrieres-textileJe suis tombée via les réseaux sociaux sur cet article . Je ne sais pas si l’information est vraie, confirmée, avérée. Je suis méfiante ; Yahoo actus essaie souvent de publier du sensationnel, du people, de l’insolite pour donner envie de cliquer.

Je précise même que cela me semble un peu bizarre que cette info tombe justement à la veille des soldes !

Mais vrai ou pas, calculé ou pas, ça me fait réagir… étiquetage par la couturière asiatique ou par un militant anticonsumériste occidental, bluff de l’acheteuse, on ne saura pas.

ça me fait réagir car sur la blogo j’ai entendu parlé en bien au moins 5 ou 6 fois de Primark, cette nouvelle marque super ultra classe et surtout moins cher que tout ce que vous connaissez. J’ai même programmé d’aller y faire un saut bientôt, rêvant déjà d’une toute nouvelle petite garde-robe… Et c’est justement cette marque qui est citée.

Je réalise soudain que derrière une marque, derrière un vêtement choisi un peu au hasard de mes goûts, des tailles disponibles, de l’achalandage, du sourire de la vendeuse, il y a des petites mains qui ont ramassé du coton, d’autres qui ont assemblé une à une les pièces de ce vêtement. Des hommes et des femmes qui sont très loin de notre réalité. Dans quelles conditions travaillent-ils ? Comment vivent-ils ? Ont-ils de la famille ? Des enfants ? Quels sont leurs rêves ?

Une voix cynique me chuchote : Que veux-tu ? Ils ont un travail au moins, s’ils n’avaient pas ça, que feraient-ils ? Et puis tu l’achèterai cette robe si elle était à 78 euros, tu en aurai vraiment ce besoin archi-vital ?

STOP ! Personnellement je ne veux pas d’une société au rabais ! Je ne veux pas d’une société où l’on s’assoit sur l’environnement, sur les droits humains. Et ça me fait réfléchir à ma façon de consommer.

En l’occurrence Primark est cité, mais je pense que toute la grande distribution peut plus ou moins être mise dans le même panier… Oui j’entends bien qu’ils font des efforts sur le développement durable, qu’ils se disent éco-reponsables pour sonner bien à nos oreilles d’éco-consommateurs, qu’ils signent des chartes, payent des formations, font mieux que les employeurs locaux. J’entends bien tout ça, mais je ne m’en satisfais pas.

On veut toujours payer moins cher, obtenir de meilleurs prix. Un pantalon à 24,95 euros, c’est trop, une jupe à 16,50, même soldée à 30% c’est beaucoup car les salaires n’augmentent pas et il y a les factures, le loyer, la vidange de la voiture et puis les lunettes de la petite dernière que la mutuelle ne prend pas en charge… Et les salaires des patrons de ces marques… ils gagnent combien eux ? Ils s’habillent dans quelle boutique, eux ?

Avoir plus, payer moins. Encore, encore.

Demain, il y aura bien sûr des tas de bonnes affaires à faire. -20, 30, 70%.

[J’en profite pour dire qu’il y en aura aussi de moins bonnes car sur les sites internet beaucoup de produits sont parfois à ce prix depuis des mois sans qu’on ne s’en rende vraiment compte car on pense justement en période de solde faire une bonne affaire ! Les magasins essaient aussi de nous refourguer leurs mauvaises collections des années 1900 sans queue ni tête, beurk !]

Bref, course au moins cher, course aux bénéfices, produire plus pour moins cher, rendement, marge, marketing, pub, phénomène de masse, on est tous plus ou moins coincé dans cet engrenage qu’est notre société de consommation.

Mais demain, serais-je vraiment prête à me crêper le chignon avec une pouffe qui m’arrache des main MON choix acheter cette robe à 12,50 euros ?

Finalement, vrai ou pas, cet article tombe à pic… Je vais peut-être y réfléchir à deux fois…

Publicités

4 réflexions sur “Une robe à 12,50 € ça ne vous interroge pas ?

  1. Zhu dit :

    J’évite d’acheter des merdouilles pas cher, souvent parce que de toute façon, ce type de fingue ne tient pas la route longtemps et est mal taillé. Mais je crois que toutes les grandes marques sont coupables, et acheter tout « made in (insérer pays où les gens sont traités et payés décemment) est un sacerdoce. Je crois que certains se sont essayés à l’exercice du Made in France par exemple. Bref, j’ai pas la conscience très nette là-dessus… comme tout le monde, enfin beaucoup de consommateurs, j’essaie de faire gaffe.

  2. fedora dit :

    perso, je ne pense pas que ce soit les soldes le problème… mais effectivement cette course, durant toute l’année, au moins cher… par contre, pour avoir vu quelques émissions sur le sujet, je pense aussi que des marques plus chères et plus prestigieuses font aussi appel à de la main d’oeuvre pas chère… et là, il y a un vrai problème aussi ! acceptons-nous de payer ce prix pour finalement engraisser de grandes campagnes de pub… c’est un véritable problème qui touche, je pense, toute la chaine de la consommation… et de plus en plus de citoyens s’interrogent à mon sens sur l’aspect éthique du commerce (d’où l’importance d’éduquer à la citoyenneté, de développer l’esprit critique… tout un programme !)

    • petiteyaye dit :

      Oh oui tu as parfaitement raison ! Je ne voulais pas remettre en cause particulièrement les soldes et en effet les grandes marques luxueuses ne sont pas en reste elles aussi. Bref, y’a encore du boulot !

Un petit mot, ça fait toujours plaisir ;-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s