l’ange de mon ange

carte16b_ecard_largeJe pense qu’un ange veille sur toi depuis ta naissance.

Je ne l’ai jamais vu, il ne s’est pas présenté à moi, mais je le sens à tes côtés, souvent.

Quand ta tête se retourne brusquement, emportée par la danse de tes jeux endiablés, tes cheveux rasent le coin de la porte et il est là pour t’éviter de te cogner violemment.

Quand tes pieds trop pressés s’emmêlent, entraînant tout ton corps vers l’avant, il dépose rapidement un tapis de plumes pour adoucir ta chute.

Quand tu veux jouer les acrobates et que tu escalades en moins d’une le canapé pour te retrouver en équilibre sur une jambe tel un funambule à 1,5 m du sol, il est là pour te retenir par le col du t-shirt.

Quand tu attrapes un couteau tranchant malencontreusement laissé à ta portée, il dirige la lame dans le bon sens et t’invite à nous le rendre aussitôt.

Quand une chute dans le sable devrait cogner ton genou contre un caillou trop dur, trop gros, trop pointu, il le balaie de ton passage, ni vu ni connu.

A chaque fois mon cœur de maman se sert fort, s’emballe. Même si je suis tout près, je suis trop loin. Je n’ai même pas le temps de t’avertir ou de crier. La chute, le bleu, l’hématome, l’écorchure, la douleur semblent déjà inévitables. Et pourtant, il ne se passe rien. Il est là. Il ne te protège pas totalement de la douleur, il sait qu’il faut que tu apprennes, mais il te préserve pour que tu n’en gardes pas des traces indélébiles sur ton corps ou dans ton esprit.

Un jour, voyant que tu prendras de plus en plus d’assurance, que tu auras moins besoin de lui, il te laissera peut-être à ton sort pour aller veiller un autre bébé…

Même si je sais qu’il a toujours été là pour toi, je n’ose donc pas compter de trop sur lui !

Je ne veux pas l’effrayer, je ne veux pas qu’il se sente démasqué, je veux juste profiter de ce jour où j’ai encore pu constater sa présence à tes côtés, pour lui dire merci.

Merci petit ange, qui que tu sois, de veiller si bien sur mon ange !

Advertisements

8 réflexions sur “l’ange de mon ange

  1. bergamotefamily dit :

    On aurait bien besoin de petits anges par ici : beaucoup de bleus et de bosses… mais jamais de très gros bobos. Alors peut-être que les anges chez nous sont justes moins efficaces et visent l’essentiel ?

    • petiteyaye dit :

      Je pense que chaque bébé est accompagné d’un petit ange gardien, mais comme ils ne restent pas toute la vie auprès d’eux, ils leur apprennent aussi à tomber, à avoir mal. Donc les anges gardiens de tes bébés me semblent très compétents ! Je suis toujours étonnée de voir nos bébés s’en sortir avec simplement des bleus ou des écorchures alors qu’ils se prennent quand même de sacrées gamelles !

Un petit mot, ça fait toujours plaisir ;-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s