Independance Day

Le 4 avril est un jour férié au Sénégal, c’est la fête nationale, aussi appelée fête de l’Indépendance, car elle célèbre le jour où le Sénégal est devenu indépendant en 1960. Et oui, il n’y a pas si longtemps que ça, le Sénégal était un territoire que les Français s’étaient appropriés, ça fait bizarre quand on y pense… Un jour un vieux paysan français m’a dit : «  Ah bon, vous êtes au Sénégal ? …. long silence… C’est français ça le Sénégal ! »

On a l’habitude de dire que le Sénégal est la fille aînée de la France et franchement des fois c’est un peu agaçant ces copiers-collers : la constitution, les institutions, le fonctionnement et les procédures franco-français ont été collés ici sans se poser plus de questions que ça, sans avoir été remis en cause et sont appliqués au pied de la lettre. Y’a tellement mieux à faire…

20140404_102926Bref, la fête nationale est donc assez logiquement la fille aînée du 14 juillet français, pour ne pas déroger à la tradition. Revue des troupes, estrade présidentielle. Je suis sûre qu’avec un bon logiciel vidéo pour retoucher les couleurs du drapeau et remplacer le Président sénégalais par le Président français, effacer 2-3 palmiers, on pourrait presque s’y méprendre !

Les Sénégalais me semblent plus patriotiques que les Français. Ma petite vacancière de 10 ans (j’héberge pour la semaine une petite fille sénégalaise, fille d’un de mes amis, qui est en vacances scolaires) n’aurait raté pour rien au monde le discours de Macky Sall, le Président de la République, hier à la télévision. Pas sûre qu’une chère tête blonde en aurait fait autant, sauf pour échapper à l’heure du coucher… Ce matin, avant même que je me rappelle qu’on était le 4 avril, elle a allumé la télé, choisi la bonne chaîne et s’est plantée devant l’écran en admiration devant des pantins costumés qui agitaient les bras, gauche, droite, gauche !

Personnellement les défilés militaires ne m’ont jamais impressionné plus que ça. Grand choco est de sortie tous les ans pour poser ses fesses dans une chaise d’honneur au 1er rang de la haie de costumes-cravates dans les gradins officiels. Personnellement, je ne l’envie pas !

20140404_111030Je n’ai pas regardé un défilé français depuis trèèèèèèès longtemps, alors sauf si ils l’ont relooké, j’ai pu noter quelques petites fantaisies sénégalaises : le début du défilé ressemble plus à une cérémonie d’ouverture des jeux olympiques ! Des majorettes, habillées aux couleurs du drapeau sénégalais revisitent une chorégraphie bitumée plus ou moins réussie (plutôt moins que plus, pardon pour elles…). Puis à ma grande stupéfaction, au fin fond de l’allée majestueuse apparaissent au pas cadencé non pas des militaires de tout corps, mais des enfants ! Des classes d’enfants. Pas des enfants militaires je vous rassure… mais chaque quartier a son propre costume plus ou moins folklorique ou sérieux, s’approchant parfois du militaire ou du style marin. Certains quartiers ont fait porter aux enfants les mêmes chaussures par souci d’esthétique, mais on dirait que toutes les chaussures ont été choisies en taille 39 car les enfants marchent comme des clowns ! D’autres sont tout dépareillés, mais s’appliquent à essayer d’être en rythme (et y parviennent sûrement mieux que leurs enseignants qui les devancent !)

Petite séquence émotion : Les anciens combattants de la seconde guerre mondiale, clôturent le cortège des non-militaires avant de laisser place aux camions, tanks et troupes. Même le Président de la République a levé les fesses de sa chaise en taffetas pour leur faire honneur…

Michoco est aux premières loges, assis20140404_102209 dans son chariot en guise de siège de cinéma (ou alors s’entraîne-t-il pour accompagner bientôt grand choco dans les gradins ?).

Notre vacancière entame l’hymne national :

« Pincez tous vos koras, frappez les balafons !
Le lion rouge a rugi, le dompteur de la brousse
D’un bond s’est élancé, dissipant les ténèbres,
Soleil sur nos terreurs, soleil sur notre espoir.
Debout frères ! Voici l’Afrique rassemblée. »

Pour un peu, je poserai presque la main sur le cœur !

J’en profite pour vous faire un petit cours sur le drapeau du Sénégal (extrait du livre : « Le lion rouge a rugi, les symboles du Sénégal »):
900px-Flag_of_Senegal_svgLe vert est à la fois la couleur de l’Islam, la couleur de l’espérance pour les Chrétiens et celle de la fécondité pour les animistes.
Le jaune représente la richesse, donc le fruit du travail C’est aussi la couleur de l’intelligence et des arts.
Le rouge est la couleur du courage et du sacrifice. Il exprime aussi la lutte contre la pauvreté.
L’étoile verte représente la connaissance.
Tout un programme !

En « brousse » (province), j’ai remarqué que les gens adoraient défiler. Alors pour l’occasion, tout corps de métier, associations, organisations, groupements s’y met. Au final il y a plus de monde qui défile que de spectateurs… Les infirmiers du dispensaire médical, les enseignants du collège, les associations d’élèves, les associations de parents d’élèves, l’union des commerçants et marchands ambulants, l’ONG de la place, le groupement féminin des productrices de karité, etc… etc ! A la fin du cortège tous les « non-étiquetés » se faufilent en rang d’oignons pour défiler eux aussi devant… plus personne, ça se transforme donc en manifestation géante ! Même moi j’ai failli défiler cette année-là, mais j’avais déjà fuit sous un arbre car à cette période on avoisine les 48 degrés à l’ombre, alors au bout d’une demi-heure d’attente au soleil, défilé ou pas, …

Ce soir je n’ai pas vu les pompiers, mais les sonos sont déjà entrain de faire les derniers réglages, c’est la fête !

Publicités

6 réflexions sur “Independance Day

  1. Zhu dit :

    « En brousse »… j’adore l’expression :-)

    Effectivement, le 14 juillet ne me fait ni chaud ni froid. Par contre, ma fibre patriotique se réveille pour la Fête du Canada le 1er juillet. Après tout, c’est le pays que j’ai choisi et qui m’a accueillie. Ça aide aussi que les extrémistes ne se soient pas approprié la Fête nationale…

    • petiteyaye dit :

      ouf, il n’y a pas que moi qui suis folle alors !! J’aime plus le 4 avril que le 14 juillet, je pense que c’est parce que l’essentiel, c’est de fêter ensemble, donc finalement on s’approprie vite les fêtes de son pays « de vie » !

  2. pomdepin dit :

    C’est curieux, je me suis faite les mêmes réflexions entre l’Irlande et l’Angleterre! Les institutions irlandaises sont un copié/collé des anglaises sauf qu’il y a un président et pas la reine. Et merci pour la leçon sur le Sénégal! J’adore ta façon de raconter le défilé!

Un petit mot, ça fait toujours plaisir ;-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s