Francophonie, vous avez dit cacophonie ?

Francophonie%20communicQuand on vit dans un pays francophone, parce que l’on parle tous « français » on pense que l’on va tous se comprendre…

Et bien non !

Les langues vivantes évoluent, s’acclimatent, s’adaptent à leur contexte, leur environnement, un peu comme les êtres humains en fait.

Quand je rentre en France, on me demande si je suis étrangère car j’ai un petit accent.

Force est de constater que j’ai pris l’accent du coin : l’Africain !

L’accent, les intonations, les façons de former les phrases, les interjections, dê !

Alors voici ce que cela peut donner :

Tous les jours je vais chez le boutiquier (épicier) grâce à la dépense (somme d’argent que l’on laisse à la femme pour les dépenses du jour au marché). Je lui demande si ça va. « Ca va un peu quand même » (toujours nuancer un peu sa réponse pour ne pas montrer que ça va très bien !!), et les activités ? « ah. On est là dê ! » (ça va ; l’interjection faisant partie intégrante de la réponse).
De retour à la maison, je dois linger (faire la lessive). Je n’ai plus d’omo (lessive), je prends mon bic (stylo) pour le rajouter à ma liste de courses. Puis je commande à la dibiterie (provient de débiter la viande). J’appelle mon beau (beau-frère, beau-père), « Viens manger ! » (toute personne qui passe alors que vous êtes entrain de manger, vous l’invitez à vous rejoindre). Il me dit qu’il arrive « tout de suite », il ne vient jamais… (tout de suite voulant souvent dire plus tard…).
Avant d’enfiler mon complet (ensemble, costume), je vérifie s’il n’est pas gâté (abimé). Je pars au garage (entendez gare routière). Ca dure (ça prend du temps), alors comme je ne trouve pas de clando (taxi clandestin) et que le 7 places (taxi collectif) a crevé ses venants (pneus d’occasion venant de France) je prends départ en car rapide (qui n’a de rapide que le nom, vous l’imaginez bien !!!), il déborde de bagots (bagages en tout genre de la valise à la chèvre en passant par les roues de vélo). J’arrive finalement vers seize heures moins (seize heures moins combien ? ben seize heures moins quoi ! qui se finit bien souvent en seize heures plus d’ailleurs (ça c’est mon expression personnelle que j’ai inventé pour survivre m’adapter à la vie d’ici…)), juste le temps de faire les salutations (dire bonjour) avant la descente (fin de la journée de travail). Je demande à monter la clim (en fait ça signifie baisser la température, faut comprendre si vous ne voulez pas finir congelé ou rôti…).
Au goudron (entendez route en asphalte), je droite (tourne à droite), une petite fille me demande de lui offrir une poupée toubab (toubab vient des arabes qui disaient toubib pour dire docteur, c’est devenu le blanc dans le langage courant), une dame me demande un soutien (une aide financière), un monsieur quelque chose pour faire du thé (une aide financière !), je leur réponds « y’a pas de problème » ou alors « on est ensemble » (une bonne façon de me débarrasser d’eux en somme…).
Je sors retrouver mon deuxième bureau (mon amant/ma maîtresse !) avec lequel je fais bien attention de ne pas me faire enceinter, car je ne voudrai pas tomber en état/être en grossesse (vous aurez compris je pense). Il arrive avec son frère même père, même mère, c’est l’homonyme de son père (il porte le même prénom que son père, pas son père même père même mère, son oncle car le frère de votre père est aussi votre père, vous me suivez ?!). Il est un peu plus court/long (petit/grand) que lui. Nous sommes bien décidés à nocer (faire la fête), ça tombe bien car ça ambiance bien ! Je bois du 4×5 (faites le calcul, vous allez comprendre…).
A côté de nous, des musulmans de gauche (pas très pratiquants) qui ne consomment pas que des sucrées (coca, fanta, toute boisson sucrée notamment gazeuse…) finissent bien cadavérés (saouls)… On leur conseille de laisser (d’arrêter). Ce sont des ivoiriens, ils demandent dans quel maki (bar) ils peuvent trouver des go (filles), ce sont des Burkinabés, ils demandent la route (disent au revoir) !

logo-sommet-francophonie-dakarSinon cette semaine, j’ai pas mal traîné avec 8 québequois et c’était tout à fait exotique pour moi : je suis allée magasiner (faire des courses) avec eux, ils m’ont un peu chicanée (taquinée) sur mon chum (mari) et sur une histoire de brassière (soutien-gorge), m’ont bien confirmé que j’étais sa blonde (femme) (suis châtain…) et ont beaucoup ri quand je leur ai demandé combien ils avaient de gosses (testicules en québequois !). Y’en a même un qui avait des bibites (idées noires !). Ils m’ont demandé ce que l’on faisait pour la fin de la semaine (week-end), je leur ai répondu que la semaine était déjà finie puisqu’on était en week-end ! Et puis je me suis vraiment sentie blonde… Sinon pour le reste, je n’ai pas toujours tout compris… mais on s’enverra des courriels pour rester en contact ! Attention, leur adresse s’écrit bien avec un a commercial et non un arobase !

J’aurai appris trois choses :
la semaine passée c’était la semaine internationale de la francophonie !
en novembre 2014 le Sommet de la francophonie se tiendra à dakar !
même en Géorgie il y a un institut français (la très belle illustration du haut est issu de leur site !)

Il faut maintenant que je programme des vacances au Maroc et en Belgique pour parfaire mon français…

Publicités

11 réflexions sur “Francophonie, vous avez dit cacophonie ?

  1. jailly dit :

    Le pire (ou le meilleur d’ailleurs ) c’est que rien qu’en France les expressions et les patois font qu’on ne se comprend pas toujours. Je viens de Bourgogne avec des expressions tel que « Treuf » (en phonétique ) qui veut dire pomme de terre , Tripper qui veut dire mouiller … Et j’ai parfois l’impression de parler chinois alors que j’habite dans le sud de la France (qui a d’ailleurs de jolie expressions aussi en plus d’un accent parfois incompréhensible)

  2. Hermine dit :

    Ton billet est absolument génial !
    Par contre, j’avoue qu’à presque deux heures du matin je n’ai pas trop suivi l’histoire de l’oncle du frère de je ne sais plus qui…

Un petit mot, ça fait toujours plaisir ;-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s